Semaine des Arts 2021 : a t-elle su enflammer l’IEP ?

Alors que notre année 2020-2021 est chamboulée par la covid et que les annulations d’événements se sont multipliées, l’IEP a connu un nouveau souffle fin avril. Du 19 au 24, le Bureau des Arts a été le chef d’orchestre de la tant attendue « Semaine des Arts ». Sur les mêmes dates que la Semaine de l’Environnement de l’APNA, elle a su ramener un peu de vie et d’agitation au cœur de cette période de confinement. Partons à la rencontre de Balthazar Désarts et des participants pour une vue d’ensemble de cette semaine.

Logo du Bureau des Arts. Crédits : Facebook de Balthazar Désarts

Le BDA, c’est quoi ?

Le Bureau des Arts fait partie des grosses associations de Sciences Po Aix. En effet, il chapeaute sept clubs, orientés vers différentes formes d’art. Le Club Photo, le Club Ciné, le Club Théâtre, le Club Musique, le Dressing, X-Connexion et le Club Gourmand. Il y en a pour tous les goûts !

« Chaque club représente une couleur de l’arc-en-ciel artistique que dessine le BDA ! » – Cérine, présidente du bureau cette année.

Une belle métaphore, symbolisant la diversité. « Le Bureau des Arts a pour mission de diffuser l’art et la culture au sein de l’IEP, à travers différentes propositions : évènements festifs, semaines à thèmes, concours de talents, découvertes artistiques sur les réseaux sociaux, rencontres avec des artistes… » complète Cérine.

Bureau 2020/2021. Crédits : Facebook de Balthazar Désarts

Et la SDA ?

Il s’agit de la Semaine des Arts, ayant lieu tous les ans à Sciences Po Aix. « Les différents clubs s’accordent en proposant un contenu commun, autour d’une thématique précise » explique Cérine. Celle-ci change chaque année, et « permet aux étudiants d’embarquer dans un univers nouveau, le temps de quelques jours » rajoute Estelle, secrétaire générale du BDA. Dans la parfaite continuité des objectifs habituels du BDA, cette semaine permet de « plonger tout Sciences Po sous une vague artistique et faire découvrir toutes sortes d’œuvres grâce à divers événements et activités. »

Cette année, un air frais a soufflé sur l’IEP. Le thème n’était autre que les « Quatre Éléments. » Celui-ci n’a pas été choisi au hasard selon la présidente : « Nous avons décidé d’articuler nos événements autour des éléments de la nature. Plus que jamais, nous souhaitions nous reconnecter à nous-mêmes, à notre environnement et nous cherchions un moyen d’y parvenir à travers l’art. Ce thème était alors évident, avec la valorisation d’un élément précis par jour. »

Logo de la SDA 2021. Crédits : Facebook Balthazar Désarts

En détails, ça donne quoi ?

Du lundi au vendredi, le Bureau des Arts a misé sur la diversité de ses activités, afin de contenter un maximum de personnes. Que vous soyez un grand sportif, un fin gourmet ou Picasso dans l’âme, cette semaine était l’occasion rêvée pour découvrir vos talents ou tester de nouvelles choses.

Programme de la SDA 2021. Crédits : Facebook de Balthazar Désarts

L’atelier dessin et peinture du jeudi a notamment remporté un franc succès. Les participants soulignent le plaisir de se rassembler, et même de rencontrer de nouvelles personnes autour de l’art. Tout en discutant et riant sous le soleil Aixois, certains se sont même découverts des qualités de peintre !

« C’était vraiment un moment très agréable. Revoir des personnes de l’IEP fait toujours plaisir. Au début j’étais assez réticente, car je connaissais mon talent en peinture et honnêtement je ne m’attendais à rien. Mais l’ambiance était super sympa, très chill, et surtout, j’ai adoré peindre ! C’était vraiment très relaxant et assez drôle, donc vraiment un super moment ! » – Cléophée

« Je voulais participer à la SDA et l’atelier peinture était celui qui m’intéressait le plus ! Je me suis découvert une passion peinture depuis peu ! L’atelier m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes et ça fait du bien d’avoir l’impression que tout est normal. » – Mia

« J’aime beaucoup l’art en général, et tout ce qui s’en rapproche. C’était très cool de peindre en extérieur avec d’autres gens, ça anime l’IEP ! » – Anna

Peintures de Mia et Jeanne (à gauche) et de Cléophée (à droite)

D’autres ont préféré participer à la chasse au trésor « Aix en Fontaines », premier événement de la semaine. Des défis à réaliser dans le centre ville aixois, de la bonne humeur et des lots à gagner ! L’équipe Mistral Gagnant, composée d’Anémone, Alexandre, Léane et Anaïs a remporté 4 Wonderbox suite au défi photos sur les éléments de la nature.

« C’était une bonne occasion d’enfin sortir un peu et retrouver un semblant de vie associative » , souligne Anémone. « C’était sympa de voir des gens dans un autre contexte qu’aux simples partiels. C’était vraiment un bon moment, à refaire sans hésitation ! » Des propos soutenus par Alexandre, qui a également joué le jeu : « Je me suis éclaté à courir de fontaine en fontaine ! C’était l’occasion de se retrouver et de s’amuser dans la ville qui semble plutôt morte ces temps-ci… C’était vraiment plaisant de participer à un événement physique, ça rebooste en cette fin d’année un peu particulière ! »

Équipe Mistral Gagnant. Crédits : Alexandre Règne et Anémone Verstraete

Les plus aventureux ont opté quant à eux pour la sortie à la Sainte Victoire. Une journée magnifiquement ensoleillée, parfaite pour gravir notre belle montagne provençale. Encore une occasion de faire de nouvelles rencontres et de partager un moment agréable en en prenant plein les yeux. Alice, qui n’avait jamais eu l’opportunité de monter jusqu’au sommet, décrit « des paysages vraiment dépaysants, qui permettent de redonner un vrai coup de boost mental et de se reconnecter à un tout plus grand, qui nous fait sentir beaucoup plus vivant. Un moment de partage et de re-connexion qui nous fait prendre conscience de la beauté du monde dans sa simplicité, que l’on a trop souvent tendance à oublier. » Agnès, qui était elle aussi de la partie, complète : « Avoir une activité en dehors des cours, c’était super agréable. On n’avait pas l’impression que c’était une journée de cours ! L’ambiance était super, et la vue en haut juste magique. »

Une parenthèse enchantée, qui convenait aux plus sportifs comme aux marcheurs du dimanche. Grâce à l’entraide et la bonne humeur, tout le monde a pu profiter de la randonnée et du panorama ! « Respirer cet air frais était un besoin essentiel en période de pré-révisions de partiels » termine Alice.

Sortie à la Sainte Victoire. Crédits : Alice Joly et Emma Carlotti

En plus de ces trois activités, le Club Gourmand a proposé un défi culinaire en ligne et le Club Ciné une projection de film. Ainsi, chacun pouvait trouver son bonheur, et même découvrir certaines associations du Bureau des Arts !

Une semaine impactée par le covid, mais un bel exemple d’adaptabilité

Nous commençons à avoir l’habitude, mais le coronavirus vient toujours semer son grain de sel au milieu de la vie associative de l’IEP. La présidente du BDA, Cérine, confirme que la Semaine des Arts n’a pas fait exception. « Comme beaucoup de nos projets, elle a connu plusieurs versions en fonction des mesures sanitaires fluctuantes. C’est après des heures de réflexion et de visualisation que nous sommes parvenus à imaginer une semaine covid-friendly en deux temps : physique et numérique. » Un juste milieu qui a tout de même laissé place à plusieurs activités en présentiel, pour le plus grand plaisir des participants. Estelle, secrétaire générale, insiste sur ce point : « Nous avons essayé de proposer des événements en présentiel autant que faire se peut, en respectant des jauges et les mesures sanitaires mais il est vrai que le covid a considérablement réduit le nombre de personnes que nous pouvions accueillir sur chacun des ateliers. »

Une SDA mixte, qui ne s’est pas laissée abattre. Elle a su contenter les amoureux du grand air et du lien social, autant que ceux n’étant pas sur Aix. Parfait exemple d’innovation et d’adaptabilité, dans cette période compliquée.

Défi culinaire du Club Gourmand à distance. Crédits : Instagram du Bureau des Arts

Une SDA enflammée ou sous l’eau ? Le bilan

Malgré le coronavirus, il est indéniable que la Semaine des Arts a su animer Sciences Po, et ce dans tous les domaines. Pour les organisateurs en tout cas, il s’agit d’une franche réussite. « C’est au nom du bureau que je peux affirmer que la SDA de cette année fut un succès. Nos activités ont su séduire les étudiants à tel point que tous n’ont pas pu y participer. De la chasse au trésor autour des fontaines de la ville, en passant par la sortie à la Sainte-Victoire, sans oublier le défi culinaire en ligne proposé par le club gourmand ou l’après-midi peinture en parc pour la journée de la Terre, il y en a eu pour tous les goûts et toujours dans le respect des mesures sanitaires ! » indique la présidente, Cérine.

Pour Estelle, il s’agit d’une SDA « riche en talents« . « Même si tout est toujours perfectible, nous avons réussi à mettre en place une semaine entière d’événements qui a su rassembler les étudiants intéressés par l’art et voulant profiter de cette opportunité » termine t-elle.

« Cette année a été placée sous le signe de l’adaptabilité et je pense que nous avons su en faire preuve. » – Estelle

Bannière de la Semaine de l’Art. Crédits : Teaser Facebook de Balthazar Désarts

Un bilan très positif du côté de l’organisation, satisfaite du travail accompli. Mais cet avis est-il partagé par les participants… ? Et bien oui ! Amoureux de nature, chasseurs de trésors ou nouveaux Van Gogh, tous ressortent conquis par cette expérience. Comme le dit Alice, prendre part à ces événements « permet de ressentir une vraie dynamique sociale, qui nous manque beaucoup, de plus puis d’un an. »

Seule ombre au tableau, le covid, qui a restreint le nombre de participants. Mais ceux-ci n’hésitent pas à mettre en avant le professionnalisme des organisateurs, qui ont su encadrer les activités comme il se doit !

« L’équipe du BDA était super sympathique, et a tout fait pour qu’on s’amuse. L’itinéraire était très bien conçu et nous a permis de découvrir un patrimoine aixois qu’on pense connaître, à tort ! » – Alexandre, à propos de la Chasse au trésor

« C’était super bien organisé, pas de couac, les bénévoles étaient super motivés, et le concept du jeu est trop top ! » – Anémone, à propos de la Chasse au trésor

« J’ai trouvé ça super qu’ils fournissent tout le matériel, car on pouvait laisser parler sa créativité sans limite matérielle ! J’ai aimé pouvoir peindre dans le parc Rambot, c’était une super idée. » – Mia, à propos de l’atelier peinture

Une semaine qui a donc enflammé le coeur des Iepiens ! Une parenthèse artistique haute en couleurs, qui aura permis de toucher du doigt un « retour à la normalité » pendant un court instant. N’hésitez pas à suivre le Bureau des Arts et ses différents clubs sur les réseaux sociaux, (Facebook : Balthazar Désarts et Instagram : @balthazardesarts) pour continuer à perpétuer l’Art sous toutes ses formes, même à distance !

Solenn Faggianelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s