Aixloquence : une mine d’or de projets !

Si vous n’avez pas remarqué son petit logo rouge et jaune se promenant un peu partout depuis septembre, vous avez sûrement perdu le mot de passe de vos réseaux sociaux… Malgré notre cohabitation forcée avec Monsieur le Coronavirus, Aixloquence est l’une des associations les plus actives de l’IEP. Poursuivant les projets qui avaient été entamés l’année précédente, elle a également su se renouveler et innover, afin de faire face à la crise sans perdre son dynamisme. Partons à la rencontre des jeunes orateurs aixois…

Aixloquence, c’est qui, c’est quoi ?

Cette année, l’association se compose d’un bureau solide, qui redouble d’efforts pour faire vivre leurs projets malgré la situation sanitaire. Une présidence bicéphale, constituée de Julie et d’Aloé, épaulées par deux co-vice-présidents, Armand et Quentin. Romain, trésorier, Thomas, secrétaire et au pôle communication et Lisa, responsable du pôle communication, complètent l’équipe. Leur but ? Promouvoir l’art oratoire sous toutes ses formes.

Bureau 2020-2021 : Aloé, Julie, Lisa, Thomas, Romain, Quentin et Armand

« Il s’agit d’une association d’éloquence, d’art oratoire, mais aussi de rhétorique, c’est-à-dire de réflexion sur la langue française, avant même de la prononcer », indiquent Julie et Aloé, les présidentes. « À Sciences Po Aix, la rhétorique n’est pas nouvelle, parler pour ne rien dire, improviser, ou encore le sophisme sont des thèmes souvent associés à la politique. Pourtant, en venant régulièrement à Aixloquence vous serez surpris de découvrir que l’éloquence n’est pas seulement de la manipulation, mais tout simplement savoir bien parler, être convaincus et convaincants ! »

« Si bien sûr on peut se servir de la langue française à des fins commerciales, politiques ou autres, il s’agit parfois simplement de faire passer un message, de transmettre des émotions. » – Julie et Aloé

L’intérêt de s’investir au sein d’Aixloquence est donc double : utile dans nos études mais également dans la vie de tous les jours, il s’agit d’une association prometteuse et diversifiée. Mais que fait-elle concrètement ?

Quels projets ont pu être mis en place ?

Aussi active en présentiel qu’en distanciel, Aixloquence est une véritable mine d’or de projets. Il y en a pour tous les goûts ! Que vous soyez timides et débutants ou désireux de vous confronter aux autres, vous trouverez votre bonheur. La reconnaissance par la FFDE (Fédération Française de Débat et d’Eloquence) a offert de nouvelles opportunités à l’association, avec par exemple le Prix Paul Quilès, sur le désarmement nucléaire, où deux finalistes de l’école ont été sélectionnés. Le Grand Procès ou le Concours de Vulgarisation sont autant d’autres projets qui ont pu être menés à bien. L’équipe d’Aixloquence a même été qualifiée en huitième de finale du Championnat de Débat Parlementaire, une belle réussite qui prouve que de jeunes orateurs talentueux se trouvent dans les rangs des iepiens aixois !

« Ces championnats sont nationaux, ce qui permet à nos adhérents de sortir du carcan de Sciences Po. » – Julie et Aloé

Une opportunité à saisir, pour s’ouvrir à de nouveaux horizons et se confronter à des étudiants d’autres établissements et associations, mais aussi une manière d’en apprendre davantage et de s’améliorer continuellement.

Quelques évènements organisés au cours de l’année

David et Walid sont tous deux en première année, et membres de l’équipe d’Aixloquence lors du Championnat de Débat Parlementaire. Une expérience unique selon eux, qui mêle à la fois travail d’équipe et performance individuelle. « La phase de préparation étant très courte, la construction du débat et des discours doit être rapide et efficace ; son apprentissage aussi ! » souligne David. « Il faut être efficace en groupe, et efficace seul. Lier les deux n’est pas toujours facile, mais nous avons un groupe qui fonctionne très bien. A la fois hétérogène, ce qui permet d’avoir des idées différentes, et homogène, qui permet de bien travailler ensemble », complète Walid.

Au delà de ce championnat, l’association leur apporte beaucoup grâce aux nombreuses autres activités proposées. « J’ai pu découvrir des techniques d’éloquence, qui me permettent par exemple de mieux articuler » poursuit Walid, qui n’avait jamais eu l’opportunité de pratiquer l’art oratoire avant Sciences Po. « Ca m’a permis aussi de participer à des concours, alors que, de moi-même, je ne l’aurais pas spécialement fait. »

Un constat similaire pour David, nommé récemment représentant d’Aixloquence au Trophée des Orateurs. « S’exercer devant un public est le meilleur moyen de progresser et d’évoluer. Désormais, mes discours sont plus posés, moins lourds, et mieux structurés. Ils sont plus matures – j’ai d’ailleurs reçu le prix du meilleur orateur lors d’un débat parlementaire, avec une réelle confiance dans ma performance, aboutissement de ce premier semestre de travail. Aussi, Aixloquence, c’est cette opportunité de pouvoir réellement se mettre en situation concrète, ce qui est difficile hors du cadre associatif. En somme, l’association m’a donné une plus grande confiance et assurance, offert des opportunités par divers concours et surtout j’ai le réel sentiment de m’être amélioré. »

1er choc du Championnat de Débat Parlementaire, confrontant Aixloquence à Révolte toi Assas

Plus récemment, les étudiants ont pu participer à un nouveau concours mêlant à la fois du distanciel et du présentiel : « Quelque chose à dire. » 16 candidats ont effectué un discours de trois minutes, sur Instagram, soulignant éloquence, réflexion et rhétorique. Quatre finalistes ont été qualifiés, pour une finale présentielle face à un jury grandiose. Victoire octroyée à deux 1A : Paul-Emile Cornu, et David Gade, qui défendent désormais les couleurs aixoises au Prix Mirabelle 2021 : le concours d’éloquence Inter-IEP, dont ils sont finalistes !

Fascinée depuis toujours par l’art de la parole et la force des mots, sans jamais avoir pu se lancer réellement, Johanne, étudiante en double cursus en 2ème année a enfin réalisé son rêve grâce à Aixloquence. Sélectionnée tout d’abord pour la finale du Prix Paul Quilès, elle a ensuite participé, tout comme Paul-Emile et David à la finale du concours « Quelque chose à dire. » Une expérience qu’elle décrit comme étant « sûrement la plus marquante. » « J’ai vraiment le sentiment de m’être dépassée dans ce concours » déclare t-elle. « Que ce soit dans la phase de préparation où le jour de la finale, j’ai appris beaucoup de nouvelles choses sur moi-même. J’ai appris par exemple que j’étais capable de gérer mon stress le jour J, qui était vraiment secondaire par rapport à la joie de pouvoir prendre la parole, de captiver l’auditoire et de faire passer un message. Quel moment gratifiant de se sentir pleinement écoutée – ne serait-ce que quelques minutes – et d’avoir la sensation de pouvoir changer le monde rien qu’avec la force des mots. Je n’oublierais jamais également le contact que j’ai eu avec le jury à la fin de ma prestation et les précieux retours et conseils qu’ils m’ont donné. »

Paul-Emile Cornu et David Gade, gagnants du concours Quelque Chose à Dire et finalistes du prix Mirabelle 2021

Finalistes et jury du concours Quelque Chose à Dire. Crédits : Alix Plançon

Qu’en est-il du covid ?

Confinée ou covidée, l’association ne s’arrête jamais ! Le coronavirus a évidemment chamboulé ses habitudes, mais Aixloquence a su réagir et innover. Très active sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram grâce au pôle communication, constitué de Lisa et Thomas, elle a mis en place différents projets virtuels. Durant la période de confinement, un grand orateur était présenté chaque samedi dans « l’Orat’heure. » Un concours à thème a également été organisé chaque semaine, se concluant par la publication du meilleur discours sous format d’une minute : 60 secondes pour voyager confinés. Alice, qui a remporté ce premier petit concours sur le thème de la Liberté, a trouvé cette initiative « très intéressante, un nouveau type d’expérience. C’était un beau moyen d’apporter du renouveau dans son quotidien routinier, et de créer à partir de rien. J’ai adoré écouter les dialogues des autres membres, chacun apportant sa pierre à l’édifice. Dans une période difficile, je pense que la création est essentielle. C’était une très belle initiative ! »

Aixloquence continue à nous surprendre avec de nouveaux projets chaque jour, suivant le cours de la situation sanitaire, et n’hésitant pas à nouer du lien avec d’autres associations ! Pour la Saint-Valentin, une mise en voix de poèmes sur le thème de l’amour, sur Instagram, en partenariat avec le Bureau des Arts. Plus récemment, un concours d’éloquence sur Zoom, co-organisé avec Excalibur afin de clôturer la Semaine de la Mémoire… Le bureau et les membres ont des idées à n’en plus pouvoir ! Un renouvellement constant, qui saura satisfaire tout le monde, quelle que soit la période.

Quelques actions virtuelles d’Aixloquence

Et pour les plus timides… ?

A première vue, il semble qu’Aixloquence soit une asso pour les « grandes gueules », qui aiment donner de la voix… Mais pas seulement ! Il s’agit également d’une opportunité à saisir pour les personnes qui osent moins s’exprimer, ont du mal à se faire entendre, comprendre, ou qui veulent tout simplement vaincre leur timidité ou tester une nouvelle expérience ! L’association propose de nombreuses séances coaching, en présentiel puis en distanciel -selon l’évolution de la situation sanitaire-, dans le but « d’accompagner et révéler le talent qui se cache en chacun de nous » , expliquent Julie et Aloé.

Rémi et Alice, étudiants en première année, ont décidé de rejoindre Aixloquence pour la même raison : « Je ne suis pas trop à l’aise à l’oral, devant les gens, et je suis un peu timide dans la vie. C’était un peu un moyen de sortir de ma zone de confort » , souligne Rémi. Même chose pour Alice : « J’ai toujours eu de l’appréhension vis à vis des exercices oraux, que j’avais à pratiquer au cours de ma scolarité. Adhérer à Aixloquence était une sorte de challenge. Le but était de développer mon aisance à l’oral, ainsi que mes compétences d’écriture (discours et textes variés), de prendre davantage confiance en moi et d’exercer des pratiques de gestion du stress. C’est une association qui me paraissant très enrichissante sur de nombreux plans, et qui pouvait m’apporter beaucoup. »

Participants du Prix Paul Quilès

Un pari réussi pour tous les deux ! Grâce au soutien de tous les membres, ils ont pu participer en début d’année au Prix Paul Quilès. Un « défi majeur » , pour Alice, qui raconte ne pas avoir eu trop de difficultés à rédiger son discours, mais beaucoup de stress au moment de le déclamer. « Les premiers essais furent très compliqués, le défi était énorme. Le stress me hantait, mes mains étaient moites, il m’a fallu quatre reprises avant que le résultat soit assez concluant. Mais grâce à un ami, aussi membre de l’association, qui m’a coachée, j’ai progressivement pris confiance en mes mots. En ayant terminé, j’ai ressenti un énorme soulagement, et surtout une immense fierté, de ne pas avoir abandonné. Cette épreuve fut et restera la première de mon cursus de Sciences Po. Cela reste le jour où beaucoup d’éléments se sont débloqués en moi. Je ne remercierai jamais assez les membres de l’association de m’avoir soutenue et poussée, pour ne rien lâcher. »

Séraphin, lui aussi en première année, n’avait jamais pratiqué l’éloquence auparavant et a participé au prix Paul Quilès. Il met en avant les bienfaits de l’association : « J’ai rejoint Aixlo pour apprendre à mieux m’exprimer, à retirer mes tics de langage. J’étais déjà relativement à l’aise à l’oral et peu stressé, mais je souhaitais m’améliorer car les compétences que peut apporter Aixlo me seront utiles dans le futur : pour un entretien d’embauche, présenter un projet… lorsque l’on s’adresse à quelqu’un savoir mettre les formes peut faire la différence. Aixlo m’a appris des choses auxquelles je ne m’attendais pas : repérer comment est construit un discours et apprendre à apprécier le parler d’un orateur, ne pas paniquer devant un sujet déroutant au premier abord. »

Rémi et Séraphin, lors du Prix Paul Quilès. Crédits : Thomas Aguilar

Autant de raisons de se lancer, même si cela peut paraître impressionnant à première vue. Les qualités d’Aixloquence sont nombreuses, et ses activités multiples. Ses membres, quant à eux, sont présents et motivés, tout comme le bureau 2020-2021, véritable moteur de l’association. Si vous hésitez toujours à adhérer, Aloé et Julie vous résument en quelques lignes toutes les raisons qui devraient vous faire sauter le pas : « Chaque individu a sa propre éloquence qui ne demande qu’à se révéler ! Venir à Aixlo c’est prendre conscience de ses capacités, surmonter son stress et avoir des opportunités inédites, même en temps de confinement, de participer à des événements nationaux. Surtout, l’essentiel de nos notations à Scpo c’est l’argumentation : apprendre à trouver les bons mots, convaincre par la forme comme le fond et savoir mettre le ton, caractéristiques fondamentales chez tout bon sciencespiste en perspective du Grand O ! »

Johanne Desbief, lors de la finale du concours Quelque chose à dire. Crédits : Alix Plançon

Laissons le mot de la fin à Johanne, pour qui l’adhésion à Aixloquence est, selon ses mots, « l’une de (ses) plus grandes sources d’épanouissement cette année. » Soulignant la bonne ambiance, l’entraide et l’impact positif de l’association, elle vous donnera peut-être envie cette année ou à la rentrée prochaine de captiver votre auditoire, concourir, ou tout simplement prendre la parole en public !

« J’apprécie énormément le climat de bienveillance qui y règne, et c’est l’occasion aussi de faire de très belles rencontres. Ce qui est beau aussi est de voir l’évolution et les progrès de chacun au fil de l’année ! Pour tous ceux qui hésitent à se lancer, même si vous n’avez pas d’expérience – comme c’était mon cas, osez, lancez vous, vous ne le regretterez pas ! » – Johanne

Solenn Faggianelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s