Plongée dans les coulisses de l’association 2400 jours sans rougir

Si vous avez un peu suivi l’actualité féministe, vous n’êtes pas sans savoir que les revendications se portent désormais sur de nombreux aspects liés à l’intimité, longtemps laissés de côté voire même ignorés. La précarité menstruelle est devenue à ce titre l’un des combats centraux du mouvement. La France a reconnu le problème et l’a mis à son agenda depuis 2015, en baissant notamment la TVA sur les produits d’hygiène (de 20% à 5,5%) et en instaurant la Journée Mondiale de l’hygiène menstruelle le 28 Mai.

Pourtant les difficultés liées à la précarité menstruelle restent irrésolues.  Une femme ou une personne menstruée sur trois n’aurait pas les moyens financiers nécessaires pour changer de protection hygiénique aussi souvent que nécessaire selon un sondage de l’IFOP datant de mars 2019.

Le prise de conscience se généralisant, ce sujet est devenu une préoccupation majeure. C’est pourquoi l’association 2400 jours sans rougir a été créée l’année dernière par une étudiante de la Fac d’Aix en Provence, Melissa afin « d’agir concrètement contre le problème de la précarité menstruelle et lutter contre le tabou autour des règles ».

Crédit : 2400 jours sans rougir

Comme l’association n’était pas directement liée à SPX, un bureau a été élu au sein de notre école cette année. Composé de cinq personnes, la présidente, Héloïse, nous a parlé de l’association et de ses objectifs pour l’année. Celle-ci compte bien mettre en place des actions dans l’école. Elle travaille par exemple en collaboration avec Mauvais Genre, l’association féministe de Sciences Po Aix et songe à mettre en place des actions communes.

C’est d’ailleurs ce qui fait l’originalité et la richesse de cette association : en son sein agissent main dans la main étudiants d’universités et étudiants de l’IEP. Les actions dépassent les murs de l’école et cela n’est pas surprenant, étant donné qu’il est primordial d’obtenir des changements et des actions concrètes pour cette cause qui nous touche tous et toutes.

L’association cherche d’ailleurs à diversifier ses partenariats, qu’ils soient privés ou publics : elle cible notamment des marques ou encore des acteurs des facs, du Crous et de la vie étudiante à Aix-en-Provence. Le tout est de faire entendre sa voix, et d’obtenir la participation du plus grand nombre.

Fonctionnant de manière horizontale, 2400 jours sans rougir comprend également deux branches : civile et étudiante. La première collecte des protections menstruelles et les redirige vers la Croix Rouge ou encore les Restaus du Cœur. La seconde recouvre les projets en lien avec l’Université et le Crous.

Crédit : 2400 jours sans rougir

Sur le long terme, l’association voudrait obtenir la mise en place de protections menstruelles en libre-service dans les Facs d’Aix Marseille. Se voulant inclusive, 2400 jours sans rougir ne cherche à exclure personne. Il est donc nécessaire que ce dispositif soit présent dans tous les toilettes. En effet, Héloïse rajoute que leur message ne s’adresse pas qu’aux femmes et insiste sur le fait de ne pas être une association genrée. 

Héloïse termine en nous invitant à prendre part au mouvement. Le problème de la précarité menstruelle a été reconnu seulement récemment et le chemin est encore long afin de résoudre cet enjeu grandissant.

« Il est temps de venir en aide à tous celles et ceux qui souffrent d’exclusion ou de précarité menstruelle. »

Si le sujet vous touche et que vous avez envie d’y contribuer, n’hésitez pas à envoyer un message sur tous les réseaux de 2400 jours sans rougir ou en privé à Héloïse Blanc. Ils seront ravis d’agrandir leur équipe !

Margaux Bastien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s