Envie de t’engager pour un monde meilleur ? Rejoins ces assos !

Vous voulez vous investir dans une cause plus grande que vous ? Aider votre prochain et contribuer à l’amélioration du sort des individus et de la planète ?

Ces associations seront faites pour vous ! Que cela soit le féminisme, l’urgence écologique, ou encore les inégalités qui vous touchent, reste à savoir vers quelle(s) cause(s) vous souhaitez donner de votre temps et de votre énergie. Voici un petit listing des associations de l’IEP tournées vers cette quête.

-Each One-

Each One a un statut un peu particulier au sein de Sciences Po Aix : c’est une association implantée dans notre bonne maison, mais aussi dans plusieurs autres écoles en France (Sciences Po Lille et Bordeaux, L’Ecole des mines à Paris, HEC…) Elle n’est donc pas spécifique à SPX et est d’ailleurs dirigée par une équipe centrale basée à Paris, mais elle s’intègre très bien dans le large panel des associations proposée dans l’école.

L’objectif d’each One est de redonner vie aux projets professionnels des personnes réfugiées en leur proposant des cours de français, d’anglais et de formation à l’emploi. L’année se divise en deux programmes de trois mois. Dans ces programmes, les étudiants ont un rôle essentiel à jouer en étant les premiers soutiens des participants aux programmes. Ils les aident dans leurs démarches administratives et professionnelles ou sont simplement à leur écoute pour échanger en français.

Each One ne propose donc pas d’événements spécifiques à destination des étudiants puisque ce sont les personnes réfugiées qui sont au cœur du projet. Néanmoins, les étudiants participent activement aux cérémonies de rentrée, aux remises des diplômes car each One est une formation reconnue par pôle emploi. Ils sont aussi invités aux sorties et autres évènements en commun. Une fois engagé, chaque étudiant rencontre chaque semaine la personne qu’il accompagne.

Par rapport à l’année dernière, l’objectif est d’organiser plus d’évènements réunissant l’ensemble des participants aux programmes, que cela soit les réfugiés, les professeurs, les étudiants et les membres de l’association. Nous souhaiterions donc proposer plus de sorties culturelles (théâtre, spectacles de danse etc…) de même que des repas tous ensemble comme des pique-niques où chacun peut faire découvrir les spécialités de son pays.

Pourquoi vous rejoindre ?

 » Etre bénévole chez each One c’est avant tout vivre une aventure humaine. Si vous aimez aider, échanger avec des personnes aux parcours de vie exceptionnels et simplement partager et faire des rencontres, each One est fait pour toi. Tu rencontres non seulement les personnes réfugiées mais tu intègres aussi la grande famille each One, un réseau de partenaires au niveau national. Selon moi, L’enrichissement mutuel est vraiment ce qui décrit le mieux l’aventure each One. » Conclut Maurine Monard, directrice du programme each One cette année.

-C.A.S.A-

On a demandé à la présidente de C.A.S.A de parler de son association : « Je m’appelle Alexandra j’ai 20 ans et je suis en deuxième année à Sciences Po. C.A.S.A est une asso humanitaire qui se charge de donner des cours à des migrants et pas seulement, car elle s’occupe surtout de l’accompagnement des migrants qui viennent principalement d’Aix et de Marseille. .« 

Ils organisent deux fois par semaine, (en tout cas l’année dernière, hors période de COVID) des ateliers à Marseille, des cours de langue pour les migrants qui parlent moins bien français, mais aussi des débats, des jeux… Une fois par semaine entre midi et deux, il y a des ateliers de jeux et de théâtre pour les migrants les plus à l’aise en français.

Par rapport à l’année dernière, l’objectif est de mieux structurer les cours de français pour une progression réelle des migrants. Pour cela, Alexandra ajoute qu’il faudrait trouver « un groupe de bénévoles investis et réguliers pour la mise en place de cours efficaces car comme on le sait l’apprentissage du français est très important pour l’intégration en France. » Mettre en place des sorties et pic niques le weekend est aussi un but vers lequel tendre.

Pourquoi vous rejoindre ?

« C’est une aventure humaine super intéressante et enrichissante, qui permet de faire des rencontres, de s’évader de l’univers Sciences Po ou mine de rien on est toujours un peu dans les mêmes problématiques. Cela permet de se connecter à des problématiques réelles. C.A.S.A fait en sorte que les bénévoles soient très libres, ils font les courses eux-mêmes, organisent les ateliers en fonction des souhaits des migrants. Une relation proche se noue avec les migrants. Ils organisent des repas, sont très gentils. »

-Interface-

Interface est l’association humanitaire de Sciences-Po Aix et œuvre au niveau local et international. Chaque année, les membres les plus investis de l’asso se rendent dans une mission humanitaire au Pérou.

Cannelle Gérard, présidente de l’association Interface pour l’année 2020/2021 présente son association comme telle : «  Interface c’est l’association humanitaire de Sciences-Po Aix, qui œuvre au niveau local et international au travers d’une mission humanitaire en juin ! (au Pérou)« 

La majorité des actions d’Interface sont des missions locales très différentes les unes des autres et qui touchent un large public.

« C’est donc surtout de l’humain » nous écrit Cannelle Gérard, présidente de l’association Interface pour l’année 2020/2021, avant d’énoncer les différentes actions de l’asso. Une fois par semaine des maraudes sont organisées par le Pôle Précarité. Plusieurs fois par semaine le Pôle Hôpital intervient auprès d’enfants malades aux côtés des blouses roses. Le Pôle Soutien opère aussi tous les jours de la semaine en aidant des élèves ; ou encore le Pôle Génération qui donne une semaine sur deux des cours d’informatique aux personnes âgées. Et puis plus ponctuellement il y’a des interventions dans un collège à Marseille avec le Pôle Educ, des activités militantes du Pôle Droits Humains et du Pôle LGBTQia+, et enfin une sensibilisation à l’éducation avec le Pôle Ashinaga.

Le maximum de bénévoles est donc recherché, car bien que le bureau organise, prépare et gère les projets, sans bénévole rien ne peut être fait. Un élan de solidarité parmi les 1A et 2A est donc espéré pour mener à biens les actions solidaires d’Interface.

Pourquoi vous rejoindre ?

« Je vais essayer d’être concise mais je pense que l’asso Interface est une asso essentielle (sans prétention). Je pense qu’en tant qu’étudiant.e.s c’est super important de s’investir et notamment dans une cause aussi humaine ! Alors nous rejoindre permet de vivre des moments humains inoubliables pour nous comme pour eux, mais aussi d’en apprendre plus sur l’autre en général ! »

-Ashinaga-

Jusqu’à l’année précédente, Ashinaga était une association à part entière. Désormais, elle s’est ralliée au pôle éducation d’Interface. Les responsables d’Ashinaga, Audrey Desobry et Héloise Blanc nous éclairent sur ce changement et sur les aspirations du pôle nouvellement constitué.

Cette année, le pôle Ashinaga prépare de nombreuses activités autour de l’éducation.

Au programme, visite d’écoles, collecte de fond/fournitures scolaires pour les écoles défavorisées d’Aix-en-Provence et de Marseille, écriture d’articles de journaux, projection de films, conférence sur l’éducation, soutient scolaire, etc. Le pôle aimerait agir 2 fois par mois en moyenne à travers des actions concrètes et solidaires.

Dans le but d’obtenir plus de visibilité, Ashinaga a rejoint Interface. Par ce biais, le pôle espère obtenir plus d’actions concrètes et mettre en place des activités plus diverses afin de souder les liens avec les jeunes aidés.

Pourquoi vous rejoindre ?

« Aujourd’hui, on estime à 258 millions le nombre d’enfants privés d’éducation. L’éducation reste encore aujourd’hui un privilège. Le rôle d’Ashinaga est donc d’offrir un soutient éducatif aux orphelins à travers le monde. Nous notre rôle, à petite échelle, est d’aider ses jeunes à accéder aux études supérieures par différentes actions. C’est important pour nous qu’un maximum d’étudiants intègrent l’association pour que l’on puisse mener à bien les différents projets pour cette année et que notre action est de réelles conséquences pour tous ces jeunes dans le besoin. On a hâte de vous rencontrer !« 

-IEP pour tous-

Iep pour tous est une association étudiante qui agit en faveur d’une cause : l’égalité des chances au sein des grandes écoles et plus précisément au sein des IEP. Pour cela, l’association met en place un dispositif permettant à des élèves de terminale préparant le concours commun de recevoir de l’aide de la part des étudiants de Sciences Po Aix.

Tout au long de l’année les élèves de terminale seront accompagnés par un parrain ou une marraine. Leur rôle est central, d’une part, ils vont pouvoir répondre aux multiples questions des lycéens concernant l’école ou le concours commun. Et d’autre part, ils vont guider les lycéens dans leurs révisions afin de maximiser leurs chances de réussite. Cet d’accompagnement personnalisé aura lieu, malgré la situation sanitaire puisqu’il s’effectue à distance via les réseaux sociaux.  De plus, l’association organise des concours blancs dans les mêmes conditions que le vrai concours. Le but, ici, est de lutter contre les appréhensions des élèves. Cette mise en situation est très formatrice pour eux sans compter sur le fait que ces concours blancs sont corrigés par des professeurs de l’IEP.

A cela, s’ajoute des sorties culturelles liées aux thèmes de QC du concours commun « tout en respectant les règles de sécurité sanitaire » explique Mezguin Isenc, la présidente.

Et enfin il espèrent pouvoir organiser des conférences-débats sur des thématiques tels que la méritocratie en France et la démocratisation de l’accès aux grandes écoles afin de nourrir une réflexion.

Cette année annonce un vent de renouveau pour l’association. Les membres de l’association sont plus que déterminés à faire en sorte qu’elle soit plus active et visible au sein de l’IEP afin d’attirer les étudiants dans ce combat vers l’égalité.

Pourquoi vous rejoindre ?

« Je pense que l’égalité des chances doit être l’affaire de tous. Il faut lutter contre l’invisibilisation dans les grandes écoles d’une partie de notre génération talentueuse. Pour lutter contre ce gâchis, vous pouvez apporter votre aide en partageant votre expérience et vos conseils aux élèves issus des milieux moins favorisés. Alors n’hésitez plus et rejoignez-nous car nous avons besoin de vous dans ce combat !« 

-Mauvais Genre-

Nous avons laissé la parole aux présidentes de MG pour introduire leur association : « Moi c’est Andréa Sazio je suis en 2ème année et j’étais dans l’association l’année dernière avec Tiphaine. Notre participation à l’association l’année dernière nous a donné l’envie de devenir présidentes afin de nous investir dans une action plus concrète pour cette année. « 

Le bureau, exclusivement féminin promeut l’égalité femmes/hommes et souhaite cette année lutter activement contre les violences sexistes et sexuelles qui peuvent avoir lieu à l’intérieur comme à l’extérieur des murs de Sciences Po.

L’association propose des débats ou des projections-débats une à deux fois par mois (qui en période COVID pourront se tenir à l’air libre ou en conférence zoom), mais aussi des groupes de paroles en mixité ou plus occasionnellement et selon la demande, en non-mixité.

Des grandes figures du mouvement féministe parmi lesquelles des auteures, des actrices de la scène politique et des professionnels du droit seront également conviées pour mener des conférences sur ces sujets.

De plus, des goûters auront lieu au cours de l’année (dès qu’ils seront à nouveau autorisés) pour récolter des fonds qui seront reversés à des associations féministes du commun.

Leur but principal est d’accompagner réellement les victimes de violences sexistes et sexuelles. Tout d’abord, en faisant de la prévention et en amenant les élèves à la rencontre de professionnels de santé et du droit mais aussi en soutenant la reconstruction des victimes. Ensuite, il apparait important pour les membres de l’asso d’offrir une oreille attentive et un safe place pour les femmes, afin qu’elles puissent s’exprimer librement et être cru, d’où la possibilité d’organiser des groupes de paroles en non mixité. Le but est donc de créer un climat d’écoute et de bienveillance, afin qu’aucune ne se sente incomprise ou seule.

Leur second objectif est la dédiabolisation de l’image de l’association. Comme le rappelle les présidentes, l’association fut trop souvent décrite à tort comme « un nid de misandres ou d’anti-hommes. » Or, l’association aspire seulement au féminisme, tel qu’il est décrit dans le dictionnaire, c’est-à-dire une doctrine qui préconise l’égalité entre les hommes et les femmes et non pas à la domination de ces dernières sur les premiers. Tout le monde est donc le bienvenue tant qu’il vient avec de bonnes intentions.

Pourquoi vous rejoindre ?

« Le bureau de Mauvais Genre se place comme défenseur des droits de tous les individus. Ici, on soutient et accueille à bras ouverts les personnes LGBTQIA+, de couleurs, voilées ou encore les TDS. Si tu es à la recherche d’un peu de sororité à l’IEP ou que tu es juste curieu.se.x, cette asso est faite pour toi. Alors que tu sois profane ou déjà initié.e, n’hésite pas à te rendre à l’une de nos réunions. »

-APNA-

APNA, association orientée vers la protection de l’environnement entend user d’une communication efficace pour attirer les bénévoles. Ils introduisent leurs membres, avec humour et enthousiasme : « La présidente Rita Peignien. Son astuce écolo : La récup, et surtout recycler toutes ses feuilles en feuilles de brouillon ! Du vice-président Yoan Pelatan. Son astuce écolo : utiliser des savons secs et produits en vrac pour limiter les déchets. Sans oublier la secrétaire : Camille Doucet. Cliente la plus fidèle des marchés aux légumes, son astuce écolo : utiliser des sacs en tissu pour les courses plutôt que les sacs plastiques !« 

Les membres d’APNA affirment qu’ils comptent bien « faire vibrer l’IEP » avec l’aide de la trésorerie et de leurs 5 pôles (éducation/4pattes/événementiel/AMAP/Communication) Portée par une équipe décrite comme « dynamique et motivée » l’APNA compte bien engendrer des changements concrets.

Dans ce sens-là, l’effort pour mobiliser les étudiants est un objectif fondamental tout comme la volonté de montrer que la protection de l’environnement « s’adresse à tous et que les voies pour y contribuer sont multiples. » L’asso compte bien multiplier les partenariats et appliquer l’écologie à tous les domaines comme la mode, le cinéma, l’informatique…

Les membres de l’asso ne chôment pas. Ils comptent bien engager une approche originale et mettre en place des évènements divers et variés. Le premier événement essentiel sera le « RECYCLIVRE » qui permettra à tous les nouveaux 1A d’acheter leurs livres de cours Aix 2A à des prix plus bas. Suivront ensuite des conférences sous divers formats, la SDE (semaine de l’environnement), des ventes d’objets éco-responsables dans l’IEP, des actions auprès des animaux et des sorties de sensibilisation dans les écoles, sans oublier les partenariats à venir avec le club ciné. Enfin l’événement qui clôturera la fin d’année sera le fameux voyage éco volontaire de l’asso. « Bref un paquet de projets à venir, restez connectés » ajoute les membres d’APNA.

Pourquoi rejoindre cette association ?

« L’APNA est une association indispensable, centrale dans notre bonne maison et son dessein est celui de chacun. Il est inutile de rappeler que l’enjeu écologique est celui de la décennie, voire du siècle et particulièrement de notre génération. Peu importe votre degré d’implication dans l’écologie, la protection de l’environnement s’adresse à tous, et toutes les voies pour y contribuer sont vertueuses, que vous soyez expert en écologie ou que vous ayez toujours du mal à comprendre les couleurs du recyclage, l’APNA vous attend. »

Handikapp

L’association Handikapp a pour but de promouvoir le droit des personnes handicapées à Sciences Po, mais aussi de sensibiliser un public peu habitué à se confronter au handicap, afin de l’aider non seulement à le comprendre mais aussi pourquoi pas, faire réaliser à certains qu’ils sont, peut-être, eux aussi, en situation de handicap. 

Comme le rappelle Arthur Rousseau, président de Handikapp, « le handicap ne concerne pas seulement les personnes en fauteuil roulant ou dont le handicap serait purement physique. » Il existe aussi de nombreux handicaps invisibles dont chacun peut être atteint à différents degrés, et c’est pourquoi ce que l’on pense être juste une mauvaise manie qui nous suit depuis très jeune peut se révéler être une dyspraxie, qui justifie des aménagements d’études comme le prêt d’un ordinateur pour les examens ou un tiers-temps. C’est la raison pour laquelle l’asso existe.

Handikapp n’agit pas seule, l’asso entretient des liens étroits auprès du personnel auquel elle doit un devoir d’information. Elle travaille en étroite collaboration avec la Mission Handicap dirigée par la directrice de la DREVE, Nicole Bordet et assure un relai avec le service universitaire interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SIUMPPS). Tout est mis en œuvre pour pousser les étudiants en difficulté à engager les démarches pour faire reconnaître leur handicap et obtenir les aménagements auxquels ils ont droit et qui rendront leur réussite plus équitable à Sciences Po.

Leur objectif est donc d’accompagner au quotidien les étudiants en questionnement et dans  le besoin, mais aussi d’améliorer le confort des personnes en situation de handicap à Sciences Po en contribuant à l’amélioration de leur prise en charge par le dialogue avec l’administration. Les activités organisées auront donc pour but de faire de notre bonne maison l’école la plus inclusive possible.

Parlons donc des activités qui seront mises en place par Handikapp. D’ores et déjà, Arthur nous prévient que « la crise sanitaire nous servira d’appui pour mettre en avant en quoi elle a amélioré la vie de certains étudiants. »

Au-delà de cette prise de conscience, l’asso entend bien reprendre le projet du bureau précédent avorté en raison de la crise sanitaire : la mise en place d’une semaine du handicap en partenariat avec un réseau d’association dédié sur le sujet. Dans la lignée de l’année dernière, la jeune association née en 2018 entend bien s’implanter de plus en plus dans le paysage sciences Po et se remémore avec fierté et à raison de sa Conférence sur l’autisme qui a eu lieu l’année précédente. L’objectif est donc la continuité des actions ambitieuses débutées l’année dernière. D’ores et déjà l’organisation de deux conférences cette année est prévue ainsi que des ateliers de discussion dont les contours restent encore à définir.

Handikapp dispose également désormais d’un site Internet qui sera bientôt opérationnel, permettant de faciliter l’accès aux informations sur le handicap et sur sa gestion au sein de l’Ecole. Les informations se voudront être « accessible et claire » afin de déconstruire idées reçues sur l’handicap. Tout ceci entame un long processus ayant vocation à poser les bases des bureaux qui succéderont.

Disponible sur les réseaux sociaux, l’asso est à la disposition des élèves et de l’administration. Interlocuteur fiable, ayant participé avec brio à la mise en place de la mise en place de la Mission Handicap en 2018/2019, l’asso compte bien renforcer son action au sein de la fédération d’associations qu’elle a rejointe.

Pourquoi vous rejoindre ?

« Chacun choisit les sujets d’intérêt qui lui sont propres, mais le handicap a longtemps été  un sujet laissé pour compte au sein de l’IEP. La Mission Handicap n’a été créée qu’au cours de l’année 2018/2019, et beaucoup de choses restent à faire sur le sujet. Certaines sont accessibles de tous et ne nécessitent qu’un peu de votre temps, du partage de vos connaissances et de vos expériences. Si vous acceptiez de nous consacrer ce temps et de suivre nos activités, ce ne serait pas l’engagement du siècle bien sûr, mais cela ferait avancer les choses. D’autant plus que notre adhésion est gratuite ! »

Alors est-ce que l’une de ces assos a su te convaincre ? Surtout, n’hésite pas à leur rendre visite au forum des association mercredi pour plus d’information, elles seront très heureuses de t’accueillir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s