Quatre jours à Dublin, une ville haute en couleurs

Il y a près de deux ans déjà, je posais mes valises dans la capitale de la République d’Irlande pour quatre jours. Dublin a largement su compenser la grisaille et le mauvais temps irlandais par ses rues colorées, son ambiance festive incomparable et la diversité des activités culturelles qu’on peut y trouver. Alors que le confinement se termine, je vous emmène à Dublin le temps d’un article, de quoi vous donner peut-être l’envie de planifier un futur voyage ! Parce qu’après tout, même si la situation est encore loin d’être revenue à la normale, rien ne nous empêche de penser à l’après.

Dublin, ville historique

Une chose est sûre, à Dublin, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Cette ville à taille humaine à vraiment de quoi plaire à tout le monde. Munis d’un parapluie (on n’est jamais trop prudent), commençons par un tour historique de la ville. Notre premier arrêt est la cathédrale Saint Patrick, une cathédrale gothique du XIIIème siècle dans laquelle on peut trouver un autel dédié à Jonathan Swift, l’auteur des Voyages de Gulliver (entre autres) avec plusieurs de ses objets personnels et même un masque mortuaire.

Crédits : Jade Mascaret

Ensuite, direction le château de Dublin, un bel édifice du XIIIème siècle symbole de la domination britannique sur l’Irlande qui était jusque là une terre viking. Quelques centaines de mètres plus loin, nous voilà rendus à Trinity College, l’une des meilleures universités d’Europe, qui est ouverte au public. Elle est d’ailleurs célèbre pour sa bibliothèque : impossible d’y couper. Après avoir acheté nos tickets, on franchit les portes de la « Old Library ». On est d’abord étonné par la grandeur de la pièce, la hauteur sous plafond, avant d’être attiré par les milliers de livres conservés sur deux étages, certains étant très anciens. Clou du spectacle : le « Book of Kells », un manuscrit médiéval considéré comme un trésor historique.

Crédits : Jade Mascaret

Finissons notre tour par le musée national d’archéologie qui nous permet de découvrir les grands chapitres de l’histoire irlandaise. Sans avoir à débourser un centime, on se lance à la découverte d’une collection unique en son genre : des centaines d’objets archéologiques, datant de la Préhistoire, des Vikings et du Moyen-Âge jusqu’à nos jours. Si on n’y prend pas garde, on peut s’y perdre pendant des heures. Les immanquables sont les « Hommes des Tourbières » : fascinés (et un peu dégoutés), on se penche sur ces momies datant d’environ 300 avant J.C. dont les corps ont été extraordinairement bien conservés dans les tourbières irlandaises.

Dublin, ville festive et colorée

Après avoir rempli notre devoir culturel, partons à la découverte d’un autre aspect de Dublin : son côté joyeux et festif. Entre shopping, gastronomie, quartiers branchés et pubs animés, on ne va pas s’ennuyer une seconde.

Notre parcours commence par un peu de shopping. Dublin regorge de boutiques en tout genre : on y trouve des enseignes branchées, vintage, des petits créateurs locaux, sans oublier les nombreuses friperies dans lesquelles on est sûr de trouver son bonheur à condition d’avoir la patience de chercher. Après une parenthèse nature dans le parc St Stephen’s Green, on se dirige vers le centre commercial du même nom. Il vaut le détour rien que pour son architecture.

Crédits : Jade Mascaret

On continue en se perdant dans les petites rues animées de Dublin. Nous voilà arrivés à Powerscourt Townhouse. Ce centre commercial est situé dans une élégante maison géorgienne, autrefois propriété d’un vicomte, qui a abrité de nombreuses fêtes en tout genre. Une chose est sûre, il a su faire honneur à son histoire. En montant les marches, on arrive dans un grand espace moderne, ouvert et lumineux qui abrite boutiques et restaurants, le tout dans une ambiance très conviviale.

Crédits : Jade Mascaret

En remontant vers la Liffey, le fleuve qui traverse la ville, on arrive à Dame Lane et son quartier typiquement irlandais. Des ruelles animées, des façades colorées, et surtout de nombreux pubs, boutiques et librairies en tout genre. Parfait pour flâner et s’imprégner de cette ambiance si particulière.

Crédits : Jade Mascaret

Quoi de mieux pour terminer cette visite virtuelle qu’une bonne soirée à Temple Bar ? Autrefois mal famé le quartier est désormais l’un des plus branchés de la ville, et de nombreux artistes ont laissé leur marque sur les murs. On peut aussi découvrir des spécialités locales au marché qui s’y tient tous les samedis. Les rues sont bondées, les gens discutent, rient… Une véritable atmosphère de fête. Attirés par la musique, nous entrons dans un pub pour déguster une bière Guinness made in Ireland au son d’un concert comme il y en a des dizaines tous les week-ends.

Crédits : Jade Mascaret

Ici s’achève notre périple. Nous quittons Dublin des souvenirs plein la tête, avec l’envie d’y retourner un jour, peut-être. Sa taille humaine, ses couleurs, ses musées et la convivialité des Irlandais en font la destination parfaite pour s’amuser et se cultiver. Alors, envie de découvrir cette ville unique à l’ambiance incomparable ?

Jade Mascaret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s