Semaine de l’Environnement sur le net: une initiative écologique ?

Cette semaine était placée sous le signe du développement durable ! L’association de défense de l’environnement l’APNA a organisé durant ces derniers jours la Semaine de l’Environnement. Coronavirus oblige, elle fut reportée non pas à la rentrée comme beaucoup d’autres événements, mais sur Instagram !

Interface Instagram de l’APNA

Tous les jours, chaque iepien a droit à sa petite dose écologique quotidienne grâce à l’APNA ! La Semaine de l’Environnement est l’occasion pour les étudiants en confinement d’en apprendre un peu plus sur leurs habitudes de consommation, les petits gestes à adopter ou quelques chiffres insolites. « C’est aussi un moment de divertissement ! » revendique la responsable de l’événement Rita Peignien. En effet, l’APNA a fait le choix de valoriser quiz et autres sondages dans les stories du compte Instagram. Le tout dans un but précis de « réfléchir collectivement à nos manières d’améliorer nos habitudes de vies et d’inviter chaque élève au partage« .

« Un moment clé pour l’écologie ! »

Dans un contexte particulier de crise sanitaire internationale, l’organisation d’une semaine dédiée à l’environnement tombe à point nommé. Les émissions de gaz à effet de serre ont chuté depuis le début de la crise, les industries polluantes marchent à faible régime quand les habitudes de consommation des ménages changent. La crise du Covid-19 pose ainsi de nombreuses questions liées aux enjeux climatiques. L’APNA s’est donc saisie des événements récents pour s’interroger sur les problèmes écologiques contemporains. Entre une foire aux questions et une vidéo instructive sur les conséquences écologiques du Covid-19, l’association s’attache à puiser dans l’actualité pour égayer ses conseils en terme de développement durable.

En somme, selon Rita, le Coronavirus représente un « moment clé pour l’écologie » et ce à plusieurs titres. Au premier abord, une leçon importante à tirer est selon Rita que « la transition écologique ne peut pas marcher sans une transition économique« . La responsable de la SDE ( Semaine de l’Environnement) opte ainsi pour un modèle de croissance verte à la sortie de la crise. Au niveau plus individuel, les habitudes de consommation sont questionnées sur ce qui est vraiment nécessaire et ce qui est davantage superficiel. Qui dit consommation dit production de déchets. En ce sens, l’APNA propose son lot de conseils durant cette semaine comme un tutoriel sur la réutilisation des boîtes de conserve.

Post de l’APNA sur Instagram sur la réutilisation des conserves. Crédits: apna_spx
L’événement sur le net, moins polluant qu’en réel ?

Il est connu de tous que même les activités sur Internet peuvent s’avérer néfastes pour l’environnement. Le stockage des données et l’électricité employée pour les data centers sont autant de sources d’émission de CO2. Alors quel est le plus polluant entre organiser la SDE en réel ou sur Internet ? Pour Rita, « sur le court terme, l’un comme l’autre polluent. […] Par contre sur le long terme, cette semaine de l’environnement est un réel investissement« . Ainsi, au delà de la seule empreinte carbone de cet événement, Rita voit plus loin. « L’objectif, c’est que chacun s’inspire des autres et améliore son empreinte carbone. Si après avoir vu ce post, les Aixois se mettent à faire attention à leur consommation, on peut considérer que c’est un événement rentable à long terme« . Plus de points positifs que négatifs en terme de pollution donc.

Quant aux événements prévus à l’origine, l’APNA misait, entre autres, sur une conférence avec un ancien chercheur du CNRS. Toutes sortes de décorations dans l’IEP à partir d’éléments recyclés auraient agrémenté le quotidien des étudiants. Un clean-walk était aussi prévu à l’échelle de l’ensemble des facultés d’Aix sans oublier un débat sur la place de l’écologie en politique.

Audiences au top pour un bilan excellent

« Avec parfois plus de 100 participants aux quiz et plein de réponses intéressantes aux questionnaires, on estime avoir bien réussi à mobiliser l’IEP autour de cette semaine à thème » se réjouit Rita. Le succès est au rendez-vous pour cette semaine pourtant dématérialisée. L’intérêt ne diminue donc pas pour l’écologie même en plein confinement. Et les étudiants ont répondu présent à toute cette variété de dispositifs mis en place.

Par ailleurs, cette Semaine de l’Environnement constitue le premier succès pour le nouveau bureau de l’APNA dont les informations plus précises sur sa composition « viendront en temps et en heure« . Une réussite qui amène l’association à prévoir l’an prochain une nouvelle édition de cette SDE ! Avec toujours le même mot d’ordre résumé par Rita: « Il ne s’agit pas d’être parfait mais de faire de son mieux !« 

Garis Gentet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s