« C’est maintenant qu’il faut agir », un apprentissage pour la paix avec Alain Chouraqui.

Jeudi 31 Janvier était organisée à l’IEP la conférence de clôture de la « semaine de la mémoire » organisée par Alex Calibur. Cette semaine riche en expériences et en rencontres, entre commémoration des 75 ans de la Shoah, visite du camp des Milles, rencontre avec Bertrand Manen fils de « Juste parmi les Nations » et projection du célèbre film du réalisateur italien Roberto Benigni « La vie est belle, se clôture par la conférence « Éduquer pour la paix », organisée par l’association Intersections et animée par Alain Chouraqui.

Le but de l’évènement était de proposer une mémoire pour demain afin de dépasser le « plus jamais ça » pour aller vers le « comment faire pour que plus jamais ça ». C’est le message livré par Alain Chouraqui, directeur de recherche émérite au CNRS, président-fondateur de la fondation du camp des Milles et responsable de la chaire UNESCO « Education à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires » aux élèves de l’IEP et aux élèves du lycée Saint-Exupéry à Marseille.

Une conférence d’actualité

La conférence s’ouvre sur un extrait du film « Freedom Writers » du réalisateur Richard LaGravenese montrant une enseignante du Los Angeles des années 90 devant une classe d’élèves dénonçant un dessin qui véhicule des préjugés racistes en le mettant en parallèle aux dessins de propagande utilisés sous le régime Nazi. De cette manière, la conférence prend sens, dans un monde où le racisme persiste et les populismes se font entendre.

Comment repérer et arrêter la résurgence de ces mécanismes permanents qui ont mené et mènent encore au pire ?

Éduquer et comprendre: une mémoire au service de demain

Alain Chouraqui explique tout d’abord la nécessité d’un lieu comme celui du camp des Milles pour sensibiliser les jeunes face aux engrenages qui ont permis d’en arriver jusqu’au génocide. Dans un but pédagogique le camp s’est doté d’un volet réflexif et citoyen d’analyse des mécanismes humains. Après un travail conséquent se souvient le chercheur, son équipe et lui ont mis sur pied grâce un regard pluridisciplinaire sur l’histoire et une approche de convergence des mémoires des différents génocides, notamment des Arméniens, Tziganes et Tutsis du Rwanda, une sorte d’universalité des leçons de la Shoah.

Ne rien faire, c’est laisser faire.

Par la visée pédagogique du site, Alain Chouraqui insiste sur ce que l’on peut faire individuellement et aujourd’hui pour lutter contre ces mécanismes de la société. Auteur du livre « Pour Résister: à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme », il offre les clés pour comprendre et analyser ces comportements d’abord anodins mais néanmoins dangereux. Il en distingue 3 étapes partant d’un terreau favorable constitué de préjugés et de tensions sociales et allant jusqu’à la troisième et dernière étape l’extension des persécutions et des menaces contre tous. Il est donc indispensable de s’opposer à toutes formes de racisme chaque jour : le rire n’est que la première étape d’un processus qui nous dépasse.

C’est maintenant qu’il faut résister.

Après avoir parlé de la nécessité de résister en rappelant aux nombreux élèves présents que, par la majorité passive les minorités actives peuvent prendre le pouvoir et perpétrer des actes abominables, les élèves ont reçu un « Petit manuel de survie démocratique » extrait de son livre, dans lequel se trouvent ses conseils et analyses. Il indique un chiffre qui permet de prendre conscience de l’ampleur du racisme en France et en Europe et de la nécessité de le stopper. Nommé AARD (analyse d’alerte républicaine et démocratique), ce chiffre vise à l’appréciation des dangers qui menacent la Démocratie et la République notamment face à la montée des extrémistes identitaires a été multiplié par 4 entre 1990 et 2018.

Cette conférence a tenu ses promesses : sensibiliser, alerter, éduquer et faire de chacun un résistant face à ces engrenages.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s