Mille et un conseils pour un CV de qualité

Alors que se tenait jeudi 10 octobre une nouvelle édition du « Forum de l’amphi à la vie active », Mélissa est allée à la rencontre des lauréats du prix du « meilleur CV ». Dans l’optique de permettre à chacun d’améliorer la présentation comme le contenu de ses CVs et accroître ses chances d’être recontacté, la parole est aux grands gagnants du concours.

Jade N’Guyen (6A) :

« Une des choses essentielles dans la rédaction d’un CV, est le fait de l’adapter à l’offre d’emploi visée. Au même titre que l’on adapte sa lettre de motivation à l’entreprise et au poste à pouvoir, dans son CV, il convient de mettre en valeur de façon synthétique les missions les plus pertinentes en lien avec le poste. Il faut donc identifier les mots clés de l’offre et sélectionner parmi les missions et tâches assumées lors d’un stage ou autre, celles qui répondent au mieux à l’emploi.
Il est également important de ne pas surévaluer son niveau de langue car cela se vérifie très facilement lors d’un entretien et pourrait jouer en votre défaveur.
Enfin, le choix d’une photographie professionnelle et dynamique est primordiale. Cela renvoie une image sérieuse et professionnelle aux employeurs. »

Lola Martinez (4A) :

« Je conseille de faire un CV assez épuré. Il ne faut pas qu’il soit trop chargé, sinon il risque d’être illisible. Je conseille aussi de mettre de la couleur, pour qu’il attire l’oeil, mais en restant dans des tons simples pour que le CV ne se transforme pas en mosaïque ! »

Lou Ribeyron (2A) :

« On nous répète constamment qu’à la lecture de notre CV, le potentiel recruteur n’aura besoin que de quelques secondes pour savoir si notre profil lui convient ou non. Il faut donc lui faciliter la tâche au maximum : rendre très visible ce qui doit être mis en avant, le tout de manière très organisée.

Simplement citer ses expériences / formations / engagements associatifs / etc. ne suffit pas : il faut les détailler pour les mettre en valeur, expliquer brièvement en quoi ça consiste de manière concrète.

L’idée étant de se vendre, il faut soigneusement travailler les tournures et mots employés pour que rien de négatif n’apparaisse.

Dans le cas de réponses d’offres, il faut absolument repérer les mots clés indiquant ce que le recruteur cherche pour qu’il les retrouve tels quels (ou presque) dans votre présentation. Parfois les CV passent par des logiciels : votre profil peut potentiellement correspondre à 90% en termes de personnalité et d’expériences mais si vous n’avez pas employé les mots exacts de l’offre (tant que possible bien sûr) ce pourcentage informatique peut baisser drastiquement. On pense aussi aux agences de recrutement qui ne connaissent pas forcément les emplois auxquels on postule et qui vont donc chercher à retrouver le calque de l’offre sur votre CV.

Stéphane Rajat met à disposition des étudiants qui le sollicitent des CV de concours gagnants et d’étudiants qui ont trouvé un contrat d’alternance ou de stage. Pour moi, l’étape numéro 1 a clairement été d’aller le voir. J’ai pu choisir quelques CV parmi ceux qui ont le plus retenu mon attention. Je les ai bien étudiés, j’ai regardé ce qui me plaisait chez l’un ou chez l’autre. Surtout, j’ai vu comment d’autres étudiants de Sciences Po avaient réussi à mettre en avant leurs expériences. Ça m’a beaucoup aidé pour améliorer mon CV en cela que j’avais des outils de comparaison.

Egalement prendre le temps de faire le point sur ses expériences, atouts et formations. Ce qu’on peut penser être une simple expérience de collège (type bénévolat) ou même un job d’été lambda, voire le permis de conduire… tout peut potentiellement aider votre candidature, il faut savoir faire feu de tout bois ! »

Mélanie Perret (4A) :

« Le premier conseil qui me vient à l’esprit est d’indiquer dans un titre visible ce que l’on recherche par le biais du CV. Par exemple: « étudiant en master 2 en recherche de stage dans le milieu de la culture ». Le second, également dans un objectif de clarté et de synthèse, est d’écrire une liste des compétences qu’on maîtrise en lien avec le poste sachant qu’elles sont souvent spécifiées dans l’annonce à laquelle on postule.

Enfin, je suggère de remettre en forme le CV pour chaque annonce afin de mettre plus ou moins en valeur les éléments susceptibles d’intéresser l’employeur, quitte à supprimer des éléments qui ne seraient pas pertinents pour le poste. »

Jordan Hairabédian (5A) :

« Personnellement, j’ai voulu faire un CV visuel, avec des couleurs faisant écho à mon domaine d’expertise (environnement et climat), avec des logos pour faciliter la lecture. Je pense que créer des catégories claires, en respectant les mêmes codes de présentation est la clef. A la fin, je pense que le but est de se retrouver dans son CV, de le regarder et de se dire : C’est bien moi, à la fois dans le contenu mais aussi dans la forme. »

Mélissa espère que ces conseils sauront vous aiguiller dans la rédaction de vos CV pour obtenir des stages de qualité !

Journalistiquement votre,

Garis Gentet, Lisa Brenier et Thibaut Keutchayan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s