Intersections: “Le racisme n’existe pas qu’aux Etats-Unis”

“On est un bureau bienveillant, solaire et on attend des gens de tous les horizons”. Jordan, responsable du pôle culturel, pose le décor. Des débats, des conférences et autres événements autour de la diversité, le tout empreint de bienveillance et de bonne humeur, soyez les bienvenus à Intersections. Toute nouvelle au sein de l’IEP, l’association s’attache à sensibiliser sur les problèmes liés au racisme au sein de notre société. Elle aspire aussi à mettre en valeur la diversité culturelle et ethnique en invitant des personnalités liées à ces thématiques.

L’association Intersections, “qui a manqué de s’appeler Bsart’Aix, Dear White People ou encore Aix’Otique” rappelle la Présidente, puise son nom de la volonté d’englober plusieurs luttes. Que ce soit la dimension raciale, religieuse, sociale ou encore sexuelle, toutes les problématiques seront prises en compte sous le prisme de l’antiracisme. D’autant plus que le constat navrant d’une absence d’organisation qui évoque ces sujets a présidé à la création d’Intersections. Et la co-présidente Diarra Cissé de marteler: “Il faut parler de ces choses-là. Le racisme n’existe pas qu’aux Etats-Unis”

Cette équipe riche de différentes personnalités qui se complètent plus qu’elles ne s’opposent est présidée par Diarra Cissé et Nisrine Mbarki. La première gère par ailleurs la trésorerie et la deuxième s’occupe aussi des partenariats extérieurs. Ce casting de rêve se complète par Youssra Erraoui en responsable du pôle conférence, Jordan Keumejio dans le rôle du responsable du pôle culture. Enfin, Willy Girardet s’occupe du pôle événementiel – alias pôle “fêtes” selon les membres – Henrique Lody de la communication et enfin Manon Houarner Jemai du secrétariat.

Le premier sujet dévoilé en exclusivité

Tout au long de l’année, Intersections proposera des débats autour de thématiques qui ont trait à l’actualité ainsi qu’aux enjeux liés à la lutte contre le racisme. L’association a d’ailleurs révélé le thème du premier débat . Celui-ci portera sur “la validité ou l’invalidité du concept de racisme anti-blanc”. L’organisateur du débat, Jordan Keumejio, met en garde cependant contre des “joutes oratoires”. “Cela reste un espace de débat, pas une guerre”. Alors bienveillance et tolérance seront les maîtres-mots de ces séances. Parmi les autres événements proposés, Intersections invitera des personnalités liées aux luttes défendues par l’association lors de conférences. Tout ceci sans compter les fêtes et autres soirées spéciales propres à toute association !

En bref, Intersections est “une association anti-raciste mais pas anti-blanc” tient à le rappeler Youssra Erraoui. Tous les profils sont invités à s’exprimer sur ces questions tant que les discours restent corrects et respectueux. Une bonne ambiance vous attend lors de la réunion d’information qui se tiendra Jeudi 26 septembre à 13h dans la salle 206.

Garis Gentet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s