Une 3A sur les traces de Madiba

Aujourd’hui, Melissa te propose de découvrir l’Afrique du Sud, un pays nourri de nombreux préjugés mais qui mérite pourtant d’être mieux connu et apprécié pour ses nombreuses qualités et opportunités.

C’est Audrey MAZE, aujourd’hui étudiante en Master 1 Carrières publiques dans notre bonne Maison, qui nous présente son expérience – avant, pendant et après – et vous prodigue d’excellents conseils.

Bonjour Audrey. Merci beaucoup pour ton témoignage. Qu’as-tu fais là-bas et combien de temps es-tu restée ?

Audrey : « Bonjour ! Je suis allée en Afrique du Sud et je suis restée 6 mois, d’août à décembre, pour un stage en mission de défense à l’ambassade de France à Prétoria. »

 

Dans quelle ville est-tu allée ? As-tu pu visiter d’autres lieux ?

Audrey : « Je suis donc allée à Pretoria, la capitale administrative de l’Afrique du Sud. J’ai pu visiter de nombreuses villes et parc nationaux à travers le pays (Cape Town, Johannesburg, Durban, Port Elizabeth, Kruger etc.) et j’ai aussi eu l’occasion d’aller au Lesotho, un de mes meilleurs souvenirs de cette 3A ! »

 

Pourquoi ce choix de pays ? et de stage ? A quoi t’attendais-tu ?

Audrey : « L’Afrique du Sud était un pays qui me faisait rêver, et les précédentes étudiantes à avoir fait ce stage ont fini de me convaincre ! Je voulais faire une année mixte pour avoir l’occasion d’explorer deux pays/continents, c’est chose faite.

Je m’attendais à un pays beaucoup plus apaisé socialement, l’Apartheid est encore très ancré à mon sens, mais sinon côté paysage, exotisme je n’ai pas été déçue puisque je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. »

 

Comment est la vie là bas ? (villes, nature, climat, paysages, activités, …) ?

Audrey : La vie est plutôt agréable bien que pour des raisons de sécurité il est nécessaire de se déplacer en voiture quasiment tout le temps. J’ai connu la fin de l’hiver (idéal pour les safaris) et un petit bout d’été avant de rentrer en France pour Noël. Donc oui il y a bien un hiver en Afrique du Sud !

En termes de paysage et d’activités on n’a pas le temps de s’ennuyer, tous les weekend étaient pris soit par des petits trips soit par des activités en tout genre, concerts, marchés traditionnels, virées à Johannesburg etc.

La vie est très peu chère ce qui permet, selon moi, de profiter pleinement de l’expérience. »

44098733_1979684018997202_6607060564961132544_n44091822_2406359879379257_2555458584242552832_n

Quelle était une journée type ?

Audrey : Pour moi c’était réveil 7h, arrivée à l’ambassade à 8h30, je faisais le tour de l’actualité des pays qui m’étaient attribués (Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud), la pause déj était à 12h30. Généralement on allait au restaurant avec toute la mission puis on reprenait le travail à 14h et ce jusqu’à 18h. Ensuite j’avais plutôt intérêt à profiter de la fin de journée car la nuit tombe très vite, le soir je retrouvais mes colocataires (majoritairement des français) : les journées passaient très vite ! »

 

Quel était ton travail en mission de défense ? As-tu gardé des liens avec eux-après ?

Audrey : « Je m’occupais d’effectuer une veille sécuritaire sur la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. Aujourd’hui comme une mission de défense a été ouverte au Mozambique il ne reste que le Botswana le Lesotho et l’Afrique du sud à charge de la MDD de Pretoria. J’ai participé à l’organisation d’escales de bateaux français (visites, cocktails, formalités administratives…), et à l’organisation de cérémonies aussi.

Je suis toujours en contact avec l’équipe et le personnel de l’ambassade de manière général, ce sont 6 mois très marquants alors c’est difficile de couper tout lien. »

 

Quelles découvertes et surprises as-tu eu ?

Audrey : « Je pense que le plus surprenant c’est d’être dans une société où en tant que blanche on est regardée, au début j’ai trouvé ça intimidant et à la fois dérangeant, mais au final lorsque les Sud-africains comprennent qu’on est étrangers ils s’ouvrent un peu plus, sans préjugés raciaux.

Je me suis aussi découvert une passion pour le continent africain, je rêve d’y retourner car je n’ai pas eu le temps de voyager dans certains pays comme le Zimbabwe ou la Namibie, c’est un grand regret. »

 

En quoi cela t’a servit personnellement, scolairement et professionnellement ?

Audrey : « Personnellement je pense être revenue un petit peu différente, plus indépendante, plus compréhensive et avec un regard nouveau sur certaines choses. Professionnellement c’est aussi un vrai atout, je pense être maintenant beaucoup plus rigoureuse, patiente, et perfectionniste. »

 

Est tu satisfaite de ta 3A ? Recommandes-tu cette aventure ?

Audrey : « Oui je suis pleinement satisfaite de ma 3A, si c’était à refaire je n’aurai aucune hésitation ! »

 

Des conseils pour les jeunes 2A qui souhaiteraient y aller ?

Audrey : « Surtout ne pas écouter les dires de toutes les personnes autour de vous, et en particulier de vos proches qui peuvent vous dire que vous allez y laisser votre peau parce que c’est dangereux. Certes c’est un pays complexe avec énormément de règles à respecter pour que votre sécurité soit garantie, mais c’est un pays extraordinaire qui vaut vraiment le détour ! »

44184021_153059578981856_3150448250662682624_n

L’Afrique du Sud, une destination qui vous tente ? Audrey vous conseille alors de vous y lancer dedans à plein coeur.

 

J.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s