« Booooooorn in the USAAAAA ! »

Alors que les 2A rentrent dans la dernière ligne droite pour leurs choix de césure, Mélissa continue sa prospection auprès de généreux 4A plus ou moins franchement revenus de leurs aixpériences internationales. Plus que des rapports détaillés sur des semestres enjoués, ce sont aujourd’hui les tips pour une 3A made in USA qu’Alice, Cloé et Maria-Anna vous font partager. De Madison à Tempe en passant par Miami, le grand Ouest n’attend que vous !

Peut-on vivre l’expérience de campus US avec un tiny budget ?

Ah les Etats-Unis, ses grands espaces, ses bisons, ses paysages aux multiples facettes, mais aussi ses universités à 40000$ l’année… Oh wait, mais comment vais-je payer une telle césure ? Heureusement que les multiples conventions entre AMU ou SPX et les universités américaines ont bien été resignées. Cependant, si l’exonération de frais universitaires soulage le porte-monnaie, qu’en est-il de la vie quotidienne ? Alice rappelle avec justesse que si « l’aspect financier est souvent un élément crucial dans les choix de 3A, sachez que vivre l’expérience de campus US sans se ruiner, c’est possible à l’UW Madison » selon Alice. Peut-on échapper au gouffre financier des « dorms » des campus américains ? C’est possible dans le Wisconsin !

L’astuce ?  Utiliser le partenariat d’AMU pour loger dans la French House en tant que French Assistant ! . « A la clé ? Un loyer à 700e/mois all included, loin des 1000 du campus. La French House est une sorte de « co-op » dans laquelle vivent 30 personnes. Le but est, pour les 28 étudiants US, de pratiquer le français pendant les repas avec les deux Frenchies de la maison. Le loyer inclue les repas du matin, du midi, et du soir et un cuisiner s’occupe d’absolument tout (même des cookies qui vous attendent à 16h pour le goûter !). Hormis le fromage, rien ne manque dans la cuisine de la French House »  s’enthousiasme Alice.

Autre bon plan : « travailler pour le département de français de la fac, comme « tutor » cette fois !  Il s’agit de donner des « cours de français » à des étudiants de master en langue française, rémunéré 12 dollars de l’heure. Les contrats sont flexibles et les séances sont individualisées. C’est donc à vous de négocier les créneaux horaires avec les étudiants qui vous ont été attribués ». Pratique non Alice ?

Se nourrir aux US se résume-t-il à une cure de burgers ? 

On ne va pas pousser dans les clichés mais « il faut se méfier de la qualité de la nourriture, notamment du fait des différentes réglementations niveau pesticides » rappelle Maria-Anna. D’autant que les courses aussi ont un coût comme le précise Cloé : « Les taxes d’Etat ne sont pas incluses dans les prix, à la caisse le total est entre 7 et 10 % plus élevé que ce que tu avais calculé ! » L’idéal étant d’en garder un peu sous le coude pour le shopping dans les outlet malls « là où les jeans Levi’s coûtent $30 et un pull GAP $15 » s’enthousiasme Cloé.

Gare aux écarts de budget, notamment avec le fromage :  » on peut trouver du camembert, mais à 17$ pièce (!) ». Il en est de même pour les consos en club « sauf si on tient à payer sa Bud Light $15 et son shot de tequila $20″. Pour la restauration, « profitez des Tacos Tuesdays et Free Fries Fridays sans modération » encourage Cloé.

Que faire lorsqu’on est avide d’escapades ? 

Côté voyage, réduire son budget loyer permet de mieux planifier ses déplacements, « surtout en ayant cours que deux jours par semaine » précise Maria Anna. Pour cette dernière, un budget voyage représentait environ 800 euros dont 300 pour les billets d’avion. Le transport collectif est un bon moyen de découvrir les US, notamment pour Alice : « Madison n’est qu’à 3 heures de bus de Chicago »

Gare cependant à l’hôtel : « l’idéal reste de réserver sur Airbnb en faisant bien attention aux avis, sachant qu’en cas de soucis on est remboursé photos à l’appui » selon Maria Anna. « Par contre, la location de voiture pour les moins de 26 est à éviter car extrêmement élevée ! ».

En cas de conso, Cloé rappelle l’importance de « tipper » : « Barmen et autres serveurs n’ont pas vraiment de salaire minimum, donc même si cela n’est jamais obligatoire, il est très mal vu de ne pas laisser de tips au restaurant ou au bar, généralement autour de 15-20% du total de l’addition ».

 

Et la vie sociale avec les locaux ? 

« Les Américains peuvent paraître très superficiels au début, et difficiles d’accès. Mais une fois qu’ils vous adoptent, vous devenez un membre de leur famille » a constaté Cloé. « On peut sortir en survet’ ou pyjama pour aller faire ses courses sans se faire juger (c’est ce que tout le monde fait) » ajoute-t-elle.

Alice constate « qu’au-delà de l’aspect financier, la French House est une assurance anti-solitude. Il y a toujours quelque chose à faire ou quelqu’un à qui parler dans une co-op de 30 personnes ! Même s’il est parfois frustrant de parler français à chaque repas, la French House permet d’avoir une bonne bande de copain dès le début, et de côtoyer de très gentils ricains tous les jours ».

Au niveau de la vie quotidienne, Cloé met en garde contre les chocs thermiques  : « il faut toujours avoir un pull avec soi car ils ont une très forte tendance à utiliser la clim, partout, tout le temps, même quand il fait déjà frais, ce qui fait que tu te tapes une angine alors qu’il fait 35 degrés ! ». Le message est passé.

Le mot de la fin est pour Alice : « voilà des tips, non des moindres si vous souhaitez vivre pleinement l’expérience de campus US (40 000 étudiants on campus, les tailgates, les 800 associations) et parcourir les US sans vous restreindre. Entre côte Est, côte Ouest, le Mexique et le Canada, il y a de quoi faire une fois sur le sol US ».

Thibaut Keutchayan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s