Interface : Rencontre entre humanitaire et dessin de presse

La semaine de la presse touche bientôt à sa fin et ce soir c’est la grande soirée de clôture total white! (Quoi? Tu n’as toujours pas acheté ta place? Mais qu’est-ce que tu attends?) Aujourd’hui, c’est Interface qui a généreusement accepté cette petite interview. On remercie donc Isham Dib et Valentine Gelcys d’avoir répondu à nos questions.

  • Pour vous quels sont les éléments d’un bon dessin de presse ?

Isham Dib : Je pense qu’un bon dessin de presse doit résumer le sujet auquel il est lié tout en montrant sa complexité, il doit être clair pour faire passer un message, une information. Je pense également qu’il doit attirer l’œil pour frapper dès le premier regard.

Valentine Gelcys: Je pense que les éléments principaux pour qu’un dessin de presse soit efficace sont sa clarté et universalité. Il faut que dès le premier regard on comprenne de quoi ça parle, ce qu’il dénonce et quels en sont les enjeux. Il faut que ce soit un peu comme un meme dans le sens où, même sans légende ou sans contexte, il faut qu’il soit intelligible pour tout le monde.

  • Que représente le dessin pour vous ?

I.D : Pour moi c’est un moyen de laisser parler son imagination, exprimer sa créativité, peu importe que ça soit un dessin engagé, une caricature ou une petite fleur au coin d’une feuille. Je pense que c’est un moyen de mettre en œuvre sa liberté : on dessine ce que l’on veut, comme on veut, où on veut…

V.G: Pour moi, le dessin est une manière de se libérer et de mettre en avant son propre style. C’est une manière d’extérioriser nos émotions là où on a pas forcément les mots appropriés.

  • Le dessin est-il un bon moyen d’expression ?

I.D : A mes yeux le dessin est un très bon moyen d’expression (et très utile) mais ce n’est toujours pas toujours le meilleur, plus le sujet qu’il évoque est complexe plus il est difficile d’en faire un bon (même si des gens sont très doués pour ça), je pense qu’un sujet complexe amène à utiliser plusieurs moyens d’expression.

V.G : C’est pas toujours évident d’exprimer ses émotions à travers les mots, c’est pourquoi le dessin me semble une excellente alternative. Je pense que c’est son universalité qui le rend puissant. Les mots, les différentes langues peuvent créer une barrière, autant le dessin permet de s’émanciper de ces obstacles et de toucher le plus de monde possible.

  • Pourriez-vous utiliser le dessin à travers vos associations ?

I.D : Je pense que ça pourrait être utile, notamment au niveau de la comm : le dessin a un côté « simple », dans le sens où on peut faire passer un message assez facilement donc pour nos évènements, projets ou même nous présenter aux premières années l’an prochain ça pourrait être très utile.

V.G : Je pense que ça serait une super idée! C’est un moyen de communication, parfois plus parlant et marquant qu’un long post Facebook que les gens vont lire à moitié.

  • Que représente la Semaine de la Presse pour vos associations ?

I.D : La semaine de la presse pour Interface c’est l’occasion de lancer notre campagne de crowdfunding. Grâce au buffet, aux évènements qu’organise le BDM et aux perms pour une deuxième vente des pulls de promo nous parlerons de la campagne à un maximum de personnes pour récolter un maximum de dons pour financer notre mission humanitaire au Pérou.

V.G : Cette semaine, en parallèle de la semaine de la presse, Interface lance sa campagne de crowdfunding pour financer sa mission humanitaire au Pérou qui aura lieu au mois de juin. Du coup on s’est dit qu’au lieu de tout faire chacun de notre côté on pouvait combiner nos forces de communication afin d’interpeller le plus de gens possible.

  • Qu’est-ce que vous dessinez le mieux ? Et de pire ?

I.D : Une crevette. Je trouve que mon plus beau dessin à l’heure actuelle est une crevette, sur le cahier d’une amie. Sinon je dessine très mal donc c’est très difficile de trouver le pire.

V.G : Oula si j’ai choisi sciences po c’est que je me suis dit qu’une carrière artistique, au vu de mes talents (très) limité en dessin, c’était pas un super bon choix…

  • Quel dessin a marqué cette année pour l’humanitaire ?

I.D : Personnellement aucun dessin ne m’a réellement marqué cette année, même si certains étaient très réussis !

V.G: Honnêtement pour cette année, aucun dessin en lien avec l’humanitaire me vient à l’esprit…

Merci à Interface d’avoir répondu aux questions et on se donne rendez-vous ce soir à 22h au Festival pour clôturer cette semaine !

Si vous voulez soutenir leur mission au Pérou, voici le lien de leur cagnotte : projet-interface

Wasla Ahmed Ali

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s