Aix Onu, la diplomatie du crayon gris

La Semaine de la Presse poursuit son cours… Après un petit quizz pas piqué des hannetons et une interview de Vincent Erario, Mélissa vient aujourd’hui vous parler des relations entre le dessin de presse et le monde diplomatique, par le biais d’une interview de l’honorable président de l’Asso diplo de notre IEP Aix Onu: Valentin Vivant!

  • Le dessin de presse pour vous en général ça représente quoi ?

VV: Le dessin de presse, c’est avant tout le symbole de la démocratie et de la liberté d’expression et de satire. C’est un outil à la disposition des citoyens pour comprendre l’actualité d’une manière simple, et parfois bien plus efficace que de longs discours. C’est aussi, à mes yeux, un moyen de s’exprimer qui est d’une importance primordiale à l’heure où l’on veut une information concise, simple, et efficace. C’est tout de même un outil qui doit être utilisé avec une immense précaution, puisqu’il peut participer à la création de raccourcis simplificateurs et qu’il ne peut qu’accompagner l’argumentation et le débat.

  • Et dans le monde de la diplomatie ?

VV: Le dessin de presse et la diplomatie ont une relation ambiguë et complexe. D’un côté, le dessin de presse n’hésite pas à mettre en avant, parfois avec excès, les faiblesses que l’on peut relier à la diplomatie, comme son aspect abstrait et parfois utopique, voire son inefficacité. D’un autre côté, la diplomatie, et plus particulièrement l’ONU, visent à protéger le dessin de presse, élément de presse, élément fondamental de la liberté d’expression. Je pense que c’est en ça que la démocratie est un système passionnant et un merveilleux objet d’étude : elle protège des valeurs, qui ne peuvent être l’objet d’aucune compromission, alors même qu’elles peuvent parfois aboutir à sa critique et à sa remise en question. C’est à mes yeux ce qui permet de définir la démocratie comme un processus en constante amélioration, qui accepte de faire face à la critique et tire des attaques à son égard une force nouvelle qui lui permet de se rapprocher toujours un peu plus de l’idéal de « régime parfait ».

  • Est-ce que tu aurais un exemple de dessin ayant marqué l’histoire (de la diplomatie en l’occurrence)? Et plus personnellement, un dessin qui vous a marqué (toujours dans le cadre de Aix ONU) et pourquoi ?

VV: Je pense à un dessin de Djipé sur la présence de l’Arabie Saoudite à la tête du Conseil des Droits de l’Homme en 2015, avec la remarque « On n’est plus à une tête près cette année » https://www.djipe.net/22-9-15-larabie-saoudite-a-la-tete-du-conseil-des-droits-de-lhomme/.

22.9.15_Saoudia_ONU

Il met en avant la complexité de la diplomatie, l’une des raisons pour laquelle j’y suis très attaché. En effet, la diplomatie, c’est avant tout la volonté de comprendre l’autre, ou du moins de l’écouter, sans le juger par avance et sans se laisser influencer par des discours qui sont parfois beaucoup trop simplificateurs. Quand on fait de la diplomatie, notamment à l’ONU, on refuse de tomber dans le piège de la position radicale. Un pays quel qu’il soit a le droit de s’exprimer ; car c’est uniquement par le débat que l’on peut faire changer les choses. C’est grâce à un tel raisonnement que l’Arabie Saoudite a pu présider cet organe d’une importance capitale. Refuser de donner la parole à un pays, ou même la présidence de ce Conseil, sous prétexte qu’il ne partage pas nos valeurs, c’est favoriser la division et la frustration qui nourrissent bien trop souvent les discours radicaux d’acteurs nationaux qui se sentent censurés ou opprimés. Ce n’est qu’en les écoutant que l’on peut être à même de les critiquer, et de débattre pour proposer des solutions durables et efficaces.

  • Un petit mot de fin président ? 

VV: On vous attend nombreux à la simulation de mercredi en salle 202, de 12h à 14h, sur la liberté de la presse, en partenariat avec le BDM de l’ambiance. Elle sera en français et ouverte à tous, le but étant avant tout d’échanger autour de ce thème à l’importance capitale !

Ne soyez pas timide et n’hésitez pas à venir soutenir cette belle asso qui prépare d’ailleurs à défendre les couleurs aixoises lors du World Mun de Maastricht.

Elhia Pascal-Heilmann.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s