La restropé’Krit #2

Le Krit c’était hier, il laisse une trace indélébile dans nos coeurs et la Nostalkrit te guette comme Chipeur dans Dora. Comme toujours, le retour des délégations est synonyme de repos, de cirrhose et de chants qui résonnent encore dans les oreilles alors que les fanfares sont bien loin… Si toi aussi tu te crois encore à Waken, qu’à midi tu attends avec impatience ton sandwich et ta barre de céréales au chocolat (faites pas genre c’était le meilleur goût), ou bien tout simplement que lorsque tu croises quelqu’un en rouge dans la rue t’as envie de crier « MOULE », alors cet article est fait pour toi. Et oui, comme l’année dernière, nous revenons sur les temps forts de ce Krit à Stras’, en interviewant chaque déleg. Cette année en particulier vous nous avez fait marrer, rêver et même émus avec vos messages sur le Groupe inter-IEP. Bref, on essaie de soigner la nostalkrit comme on peut…

ST GER

La fameuse déleg noire et verte est souvent charriée pour son arrivée au Krit qui date presque d’hier, mais malgré les kritiques, les St Germanois sont fair-play (en témoigne leur prix de cette année) et beaucoup appréciés (car eux au moins ils ne volent rien aux autres lol). Bref, c’est Grégoire Luminet, vice président du BDS de St Germain (et compagnon de qualité du Bus 3 aixois) qui a répondu à nos questions.

  • Du coup, à quand la majorité pour votre délég’ ?

J’dirai que, vu que l’IEP n’a que 4 ans, il reste encore 14 bonnes années avant que les ptits loups puissent enfin passer le permis!

  • Pas trop dégoûtés d’avoir perdu la cuillère en bois alors que vous avez même pas assez de monde pour faire des équipes complètes ? (on vous aime les verts)

Pas du tout! L’objectif de cette année c’était vraiment de rendre la cuillère !! Donc pas dégoûtés, non au contraire, on est grave satisfaits même si oui, pour pas faire de forfaits, on a dû se présenter en sous effectifs dans pas mal de sports ahah.

RENNES 

Vous avez peut-être croisé ce Rennais en colère lors de la dernière journée du Krit, et qui a remis en question le fameux adage « Et les Rennais sont gentils » : nous parlons évidemment d’Axel Robich, le Breton qui gueulait des cris stridents pour qu’on lui rende sa banderole « Banderole ». On n’oublie pas non plus son compatriote avec son sifflet orange qui nous a aussi donné des acouphènes.

  • Entre ressusciter votre faisan de l’ambiance ou retrouver votre banderole « banderole », quelle option choisis-tu ?

C’est hyper dur de répondre à la première question, j’ai besoin de temps pour pouvoir y répondre, comme on dit la nuit porte conseil (le choix étant trop dur, nous n’avons pas eu de retour ndlr.)

  • Justement à propos du faisan, il est déjà en train d’être expédié pour la Bretagne ?

Le faisan a malheureusement été brûlé par des Strasbourgeois auxquels je ne pourrais pas ajouter de qualificatif tant leur action a été honteuse (bon après c’est vrai que le faisan ne survit généralement pas au Crit). Mais le faisan, tel un phœnix, renaîtra de ses cendres et pourra régner sur le Crit et apportera, comme l’énonce la prophétie, la paix dans les cœurs des Grenoblois.

 

LILLE

Depuis dimanche soir, la pilule est difficile à avaler pour les Aixois, qui ont vu remonter dans le Nord le très précieux Prix de l’Ambiance (en toute honnêteté, le seul Prix que nous pensions avoir cette année). Le peuple de la Moule s’est emparé du trophée, que nos paillades endiablées et notre après-midi pétanque n’ont su conquérir… Quoi qu’il en soit, nous embrassons nos amis lillois, qui restent après tout nos meilleurs ennemis. Marco Ferri, le désormais très célèbre porteur de Moule pendant l’arrivée des délégs’ et Grégoire Gresser, mascotte lilloise, nous ont accordé cette interview : 

  • Un petit retour sur cette arrivée des délegs on fire qui en a visiblement fait chavirer plus d’un(e) – spéciale dédicace à toi porteur de la Moule ?

Alors encore sous le coup de cette arrivée des délégations où le peuple païen a pu admirer la ferveur lilloise. Me concernant j’avoue que c’était un moment indescriptible et je suis flatté d’avoir marqué les esprits (big up à mes récents ajouts sur Facebook).

  • On est super jaloux à Aix et très tristes de voir repartir ce Prix de l’Ambiance dans le nord… Moment d’absence de la Fédé pendant le vote ou lumière divine qui s’est posée sur votre déleg ? 

Je pense que c’est mérité dans l’ensemble. On avait annoncé tout au long de l’année que la récupération du prix était obligatoire et la lumière divine nous a, je pense, effectivement aidés durant ces 3 jours. Je terminerai en saluant chaleureusement la délégation lilloise et ses représentants qui se sont toujours montrés au top durant cette année. Sans rancune les Aixois, à Lille on vous aime fort!

29745934_1990005011027376_918156059_n.jpg

  • Et Grégoire, un petit mot sur le show mascotte et cette choré assez incroyable que tu nous as dévoilée ?

Eh bien écoute, tout comme le CRIT 2018 et le prix de l’ambiance, le show des mascottes fut totalement lillois haha! Plus sérieusement c’était un super moment même sans déguisement (big up au BDS lol). Sinon en tant que passionné de streetdance, les compliments que j’ai pu avoir en retour m’ont fait chaud au cœur! Félicitations aux autres mascottes parce que c’était vraiment un beau moment. En tout cas ce serait avec plaisir de remettre ça l’année prochaine!

LYON

Si l’amitié Aix-Lyon n’est pas franchement la plus incroyable du réseau IEP, on ne peut passer outre leurs scores cette année et nous les félicitons donc pour leur 4ème place. En revanche, si le Crit de cette année a été celui de la fouille (cc Prestige Sécurité), nous ne pouvons oublier que le Crit de l’année dernière fut celui de l’attente et de la « bof-ambiance » du côté des Lyonnais. Du coup, nous sommes allés faire un petit tour du côté de leurs ultras, afin d’avoir leur ressenti sur la chose…29468048_312129175980719_6538830611417661440_n

  • Après cette vidéo teaser des Hooligones qui a bien fait parler d’elle, vous pensez avoir réussi à redorer votre image d’ultras très chauds ou vous êtes restés des spiderman incompris ?

Au niveau des hoolis, on est peut être pas au niveau d’autres IEP en terme d’agressivité mais une chose est sûre : après ce CRIT, on ne peut plus être qualifié de délégation fantôme et c’est aussi grâce aux hoolis!

hooli

On a tous eu trèèèss peur devant cette vidéo il faut l’avouer

  • Votre Crit l’année dernière ou celui de cette année ? 

Le Crit de cette année était pour le coup très bien organisé, tout le monde le reconnaît ! Mais si nous avions quelque chose à redire, j’imagine que ce serait l’éloignement des deux infras et la salle de la soirée, un peu exiguë par rapport à l’année dernière.

PARIS

Ahh la fameuse délégation abeille, qui ne fait pas beaucoup de bruit mais arrive quand même à te déranger dans les moments chill en venant bourdonner trop près de tes oreilles. Malgré la gêne parfois occasionnée par leur présence-absence, nous les félicitons tout de même pour leur 1ère place et nous tenions à leur dire que nous avons beaucoup rigolé à les voir vêtus de robes, perfecto en cuir et jeans Levis bien repassés au Crit – « venez comme vous êtes », même depuis le 16ème ! Merci à Marine Mnr pour ses réponses drôles et sans prise de tête !

  • Du coup, le Prix de l’Ambiance vous a malheureusement encore échappé à peu de chose près… Sérieusement, un ressenti par rapport à l’invisibilité sonore et fun de votre délég ? J’ai cru entendre une Parisienne dire aux Aixois « c’est l’ambiance ou le diplôme » …

Alors pour ma part j’ai entendu de la part de chaque déleg « votre batuka elle envoie du lourd »… Si vous ne l’avez pas entendue, nos équipes, elles, l’ont ressentie et lui disent encore merci. J’aurais pu gagner le Prix de la fanfare à moi toute seule avec ultras et batuka en back up! Ce n’est que partie remise parce que l’an prochain à Paris on saura vous montrer comment faire la fête dignement !

  • Qu’est devenue l’amphore ? La dernière fois que nous l’avons vue, elle volait de mains en mains et semble avoir mystérieusement disparu…

L’amphore est bien au chaud à sa place habituelle, on ne la sentait pas prête à se déplacer pour si peu ! Si vous voulez la voir, contentez vous d’en rêver la nuit…

 

BORDEAUX

Ce qui est sûr c’est que pendant ce Krit on aura perdu l’amitié des Bordelais : ils ne sont pas prêts d’oublier leur mascotte Jojo, évidemment volée par la délégation cleptomane Aixoise. Nous ne sommes pas là pour prendre partie (neutralité journalistique oblige…..) mais une personne de leur délégation a tout de même bien voulu répondre à nos questions et pour ça merci. D’autant plus que les Bordelais on fait carton plein lors de Krit: deuxième place au classement général, prix du SolidariKrit et prix de la fanfare!

  •  Déjà un petit mot pour la mascotte, ce cher Jojo parti trop tôt ?

Pour la Mascotte en vrai je trouve que ça fait partie du jeu, mais ils auraient pu la rendre le dimanche soir ou je ne sais quand, pour que ça reste bon enfant surtout quand une somme d’argent comme ça est concernée.

  • Les pompoms : injustice totale pour une équipe qui méritait clairement la première place ou une erreur (certes un peu conne) qu’il est normal de sanctionner ?

Pour les PomPom je pense personnellement que même si leur show était pas mal c’est une erreur vraiment conne (il faut le dire) qui méritait d’être sanctionnée ! La capitaine a deconné, c’est dommage de ne pas faire un beau travail dans les règles de l’art !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

GRENOBLE

Il est venu le temps des kriiiiiiitééé… ah non oups, juste le temps d’interroger un représentant de la délèg de Grenoble. C’est un membre de la Cosa Nostra, le groupe d’Ultras grenoblois que nous avons choisi d’interroger. Ô combien controversé durant ce Krit 2018, le peuple en haut sur la montagne se confie aujourd’hui sur son départ anticipé ce dimanche soir, événement qui a fait couler beaucoup d’encre… Il se confie aussi sur le drama vestimentaire qui agite les yétis puisqu’unefois le CRIT suspendu, la deleg se trouva séparée prématurément de ses pulls aka peaux de bêtes. Aix mène l’enquête…

  • Tout d’abord, question douloureuse, on l’imagine, mais inévitable: un mot concernant la dernière soirée ?

Sincèrement je pense que c’est historique ce qui s’est passé dimanche soir. On avait sorti la grosse perf à Toulouse y’a deux ans mais là, c’est l’aboutissement de toute une carrière. C’est un travail d’équipe qu’il faut saluer en partant des équipes du self pour le choix d’un millefeuille aérodynamique jusqu’aux fontaines à eau permettant de noyer les ricards. On est déjà prêts à manger sous un pont à Paris 2019 y’a pas de souci.

  • Enfin que pensez vous des disparitions de vos pulls (très tchatcheurs au passage)? Des suspects potentiels ?

Concernant l’affaire Pulls contre Aixois, je pense que c’est beau jeu et qu’au vu de la température du week-end, le port d’un pull n’était pas utile. En revanche, faut pas se demander pourquoi on s’est retrouvés nus sur les infras et dans le RU avec seulement un bandana à la taille si les Aixois nous piquent nos affaires quoi… S’il avait été là, j’aurais bien suspecté ce bon vieux Torres mais non. Mais la Pègre s’étant fait voler sa finale par Paris, il est possible que y’aiteu vengeance sur nos pulls.

TOULOUSE

Si on vous dit rose, porcin, AZF à quoi cela vous fait-il penser ? Rien ? Mais si allez, la villeuuh rose comme on dit, et plus précisément sa déleg… Qu’ils vous aient marqués en bien ou en mal, on se devait évidemment de les faire passer à la casserole eux aussi. Pour cela, rien de mieux qu’une triste victime de la fameuse tequiment aixoise (cf cette photo incroyablement drôle) pour témoigner!

  • Suite à certaines rumeurs, on se lance:  savez vous que « taper sur des filles c’est mal », surtout à l’arrivée des delegs (et brûler avec les torches aussi) ?

Cette question est un peu genrée… En vrai c’est pas très bien de taper sur qui que ce soit en règle générale. L’arrivée des délégations c’est un peu différent parce que il y a un côté sportif mais c’est vrai qu’on pourrait fixer deux trois règles quand même en mode accords de Genève. Parce que je reconnais qu’il y a une légère propension à s’emballer chez nous. Mais en vrai on est gentils.

  • Sur une échelle de 1 à 10 indice 10 Aix Pistols, où places-tu vos ultras ? 

Sur cette échelle je placerai nos ultras à 12, ne serait ce que pour la panoplie incluant un gilet tactique du plus bel effet.

(suite à ce commentaire la légende raconte qu’il est entré à son tour chez les AZF)

  • Un petit mot de fin pour cette chère tequiment ?

Et pour la téquiment, je dirai que c’est sympa au niveau des effets mais ça manque de goût un peu.

29541940_10216072605509170_8163533349360385337_n

« Sympa » alors

STRASBOURG

ETTT roulement de tambours, le meilleur pour la fin comme on dit! Parce que c’est vrai qu’avec le prix de la meilleure chanson, les Parisiens ont intérêt à filer droit… Vous l’aurez compris, nous terminons cet article par une intervention qualitative de Benoît (Fédékrit), pôle santé-sécurité tu coco, et Dénis Cieslik aka l’ananas showman des soirées… Ils reviennent, entre autres, sur la mystérieuse Strasbourgeoise, un tuto évacuation urgente de Grenoblois et enfin vous donnent des nouvelles de Josy la cigogne (à ne pas confondre avec jojo de BDX lol)!

  • Déjà, un mot sur l’organisation e-sport en pleine soirée : FBI (fausse bonne idée) ou idée de génie incomprise ?

D: Je trouve que l’idée était vraiment excellente mais c’était clairement trop long le Vendredi, on voyait bien que les gens s’ennuyaient mais on n’y pouvait rien, il fallait finir de commenter en essayant de faire au mieux. En plus j’ai été adopté!

B: Rien de mieux qu’une retournée acrobatique de Bouna Saar pour chopper!

  • Au niveau de votre nouveau prix « Meilleur chant », comment ça se passe l’auto congratulation ? Vous aimez pas la Paillade ?

D: Je crois que ce sont les BDS qui ont décidé de ça, et pas la Fédé comme ça a été dit ! Mais peu importe, la Strasbourgeoise est un chant merveilleux qui aurait dû être récompensé plus tôt, après, encore une fois, je suis adopté!

B: C’était notre seule chance de ramener un titre, on voulait voir ce que ça faisait comme impression…

  • Big up pour l’organisation mais vous avez pas une petite anecdote croustillante sur « How to virer les Grenoblois » ?

D: To virate the Grenoblois, you juste have to appeler the directeur de l’IEP de Grenoble and attendre him to prendre la décision tout seul !

B: Plus sérieusement sur cette question, ce n’est pas la seule Fédékrit qui a empêché les Grenoblois d’aller à la dernière soirée, c’est plus compliqué que ça; je vous invite à aller lire le communiqué publié sur la page de la fédé.

  • Et enfin avez vous retrouvez la fameuse Josy ?

D: Nous retrouverons Josy. Alors certes, je suis adopté. Mais le combat ne fait que commencer et il est hors de question que nous l’abandonnions comme cela!

B: Enfin, je dirais que Josy ne se limite pas à une simple enveloppe charnelle, elle est présente dans tout nos cœurs et cela personne, même les Aixois, ne pourra nous le voler. (Ohhhhhhh)

PS: Gros bigup aux volleyeurs aixois qui m’ont régalé tout le Krit et à une certaine danseuse.

 

 

Et oui, c’est déjà la fin de cet article exclu nostal’krit, restropé’krit… On remercie chaleureusement (avec la chaleur du sud et c’est pas rien) toutes les délegations d’avoir joué le jeu pour nous permettre de sortir cet article qui, nous l’espérons, ravivera les souvenirs émus de tous les participants! Enfin, un dernier grand merci à la Fédé 2018 pour qui ce WE n’a pas dû être simple à gérer mais qui était clairement un gros carton ! La bise et rdv sur le champs de Mars en 2019.

Elhia PASCAL-HEILMANN, Juliette RAUX, Loane WATRELOT.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s