Quito et l’Équateur : la sœur-jumelle de la Colombie

Petit détour aujourd’hui du côté de l’Equateur, autre destination de 3A prisée par tous ceux qui rêvent de partir à la découverte de l’Amérique du Sud. C’est Aubry Comeci qui est notre guide touristico-universitaire et qui nous fait visiter la República del Ecuador et l’Université de Quito. Il nous a également précisé que pour toute question, vous pouvez le contacter sans souci via Facebook.

« Avant toutes choses, si vous venez en Équateur pour le « socialisme du 21e siècle » ou encore pour l’ex-président Rafael Correa, passez votre chemin. L’Équateur n’a de socialiste que le nom, la société est empruntée d’inégalités socio-économiques énormes entre les très riches qui possèdent des maisons, des voitures, et qui peuvent partir en vacances (0,1%) et le reste de la population. [Mais bon, Mélissa sait qu’en général vous êtes plus partis en Amérique Latine pour le guacamole et les roadtrip donc ça va]. Si je devais décrire l’Équateur en quelques mots ce serait la perle d’Amérique Latine. Ce pays rassemble tous les types de cultures et de traditions possibles, avec un retour en arrière de quelques dizaines d’années par rapport à la France. Voici rapidement ce qu’il faut savoir sur l’Équateur et la ville la plus riche, Quito.

Petit point météorologique: contrairement aux prévisions météo, le climat est très clément sur Quito avec toute l’année du soleil et des températures de 12° le matin à 24/26° l’aprem. En revanche attention à la saison des pluies (mars/avril/mai) qui est très chiante.

Pour ce qui est de la sécurité et de toutes les questions que ça peut induire: easy, rien à craindre, vraiment. Parfois il vaut mieux effectivement éviter certains quartiers de Quito, mais vraiment c’est cool dans l’ensemble de la ville. Il est évident que cela reste une capitale d’un pays pauvre d’Amérique du Sud, donc cash et CB à laisser à la maison, mais rien de plus. Pour vous dire je me sens plus en sécurité à Quito que dans ma ville, Nîmes. ÉVITEZ GUAYAQUIL.

L’université, quant à elle, est très spéciale. Elle est située à 45 minutes de bus du centre historique de Quito, dans le quartier bourgeois. C’est un regroupement des enfants des plus grandes fortunes de Quito, mixité sociale proche de 0 mais les équatoriens sont très gentils. A mon sens, les cours, comme dans la majorité des universités d’Amérique du Sud, ne sont pas terribles . Le travail demandé est proche du néant.

ATTENTION – IL FAUT SAVOIR QUE LA FAC (PRIVÉE) DEMANDE UN SUPPLÉMENT DE 275$ (240€) A PAYER PAR SEMESTRE POUR LES FRAIS ADMINISTRATIFS. *Bien sûr l’IEP ne nous l’avais pas dit avant donc je vous préviens*

Précision aussi: si vous êtes un gros fêtard allez plutôt en Colombie. Mais si vous préférez voyager, visiter et découvrir le pays, les gens, les paysages, les cultures, Quito vous satisfera parfaitement.

Amateurs de voyages et de découvertes, Quito est fait pour vous: c’est LA raison pour laquelle il faut choisir cette destination. Jungle, Amazonie, mer translucide avec baleines et tortues, lacs en montagnes somptueux, animaux en tous genre, cascades, sources d’eaux thermales, plages de sable fin, volcans encore actifs, villages indigènes… Tout est à proximité de Quito et accessible en bus. Les cours se terminent le jeudi soir, donc vous pouvez organiser tous les WE un trip pour un coût peu élevé (comptez 40-50€ pour 3 jours TTC). Pour les voyages à vraiment faire, je vous conseille surtout le Chili, le Pérou, la Colombie et le Brésil. Le Venezuela est clairement un plus. À faire en bus.

Parenthèse linguistiqueparlez Espagnol, évitez l’anglais, les gringos sont mal vus ici. Sauf à la FAC ou les étudiant internationaux (près de 400) sont à 90% américains. Toutefois, et c’est un avantage, contrairement à certains pays (coucou les chiliens), l’accent ici est facilement compréhensible.

Pour ce qui est du coût de la vie, la nourriture est moins chère (-20% environ), le logement est beaucoup moins cher (-50% par rapport à Aix), les transports publics et taxis casi-gratuits (0,20€ ticket). Ce qui vous coûtera le plus cher ce sont les voyages mais au final donc, tout se compense plus ou moins. »

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aubry Comeci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s