München mag dich

Après le Caire, nous revenons en Europe, avec Charlotte Muguet qui nous raconte son année à Munich. Si vous pensez que ce n’est pas si différent de la France, et qu’au pire, on en aura un avant goût ce printemps au Krit strasbourgeois, détrompez-vous, Munich vous réserve plein de surprises…

PS: Le titre veut dire « Munich vous aime », sorte de devise de la ville. Gros big up aux germanophones et à nos franco-allemands qui l’auront compris au premier coup d’oeil…

« Quand on parle de ses vœux de 3A avec ses amis, il faut avouer que l’Allemagne n’est pas souvent citée. Et alors à chaque fois que j’ai eu le malheur d’annoncer que mon premier vœu était Munich, j’ai toujours eu droit à « Mais tu es folle ? Pourquoi l’Allemagne ? C’est moche, il fait froid, il ne fait pas beau… En plus la langue est hyper agressive ! Bon ben je suis désolée mais je ne viendrai pas te voir hein… ». Mais alors pourquoi l’Allemagne, et pourquoi Munich ? J’avoue me l’être parfois demandé. Quand tu atterris et que tu vois le ciel gris, la pluie, les gens en doudoune, tu as un peu envie de repartir. Mais heureusement, je suis restée !

Côté pratique, le gros point qui m’a donné envie d’aller en Allemagne, c’est tout simplement que je voulais améliorer mon niveau d’allemand (coucou Emma Armand, toi-même tu sais que c’est pas glorieux), parce que depuis la 6ème j’entends dire que l’Allemagne c’est l’avenir, qu’il faut parler allemand pour aller travailler là-bas, et patati et patata… Et il faut avouer que c’est assez vrai en fait ! J’ai trouvé avec une facilité assez déconcertante un stage, sans même vraiment le chercher. Je suis tombée sur une publication Facebook dans un groupe de Français à Munich, j’ai envoyé un message pour avoir plus d’infos, et un CV et un entretien plus tard, j’avais déjà la convention signée entre les mains ! Alors avis à tous ceux qui sont en galère de stage, n’hésitez pas à vous pencher sur l’Allemagne, je suis aujourd’hui dans une start-up hyper cool, et la bonne nouvelle, c’est que les Français sont assez recherchés, donc même pas besoin de parler allemand…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A côté de ça, je suis aussi à la « Ludwig Maximilian Universität », et c’est assez dépaysant par rapport à l’IEP. C’est une université qui propose une variété de cours assez impressionnante, qu’on choisit à la carte, en anglais ou en allemand, et on trouvera forcément des cours qui nous intéressent. Le rythme de vie est plus que supportable, environ 10 heures par semaine, et la vie universitaire est vraiment sympa. Entre les soirées, les sorties entre Erasmus, et le mois d’intégration avant le début des cours, il est vraiment facile de se faire des amis, et de découvrir la culture allemande. Et en plus de ça, certains bâtiments de l’université sont vraiment magnifiques, donc c’est toujours plus agréable que de suivre les cours dans une vieille salle miteuse.

23730909_1210531162423810_598944120_oDe beaux bâtiments, c’est d’ailleurs ce que vous remarquerez tout de suite en vous promenant dans Munich. C’est une ville qui a une vraie richesse historique et architecturale, et la vieille ville (« Altstadt » pour les intimes) vous permettra de plonger dans la culture et l’histoire bavaroise, et vous émerveillera forcément. Pour ce qui est de la culture bavaroise, le mythe est bien réalité, la bière est un mode de vie en Bavière. Entre les brasseries typiques et les « Biergarten » (brasseries en plein air qu’on peut trouver en centre-ville comme dans des parcs), où vous pourrez vous faire servir un bon litre de bière à éponger avec quelques saucisses et un bretzel, le dépaysement est bien au rendez-vous, et l’ambiance aussi. Et si vous arrivez au mois de septembre, alors ne manquez pas la traditionnelle Oktoberfest (votre état au CRIT ou au WEI n’est rien à côté de ce que vous feront boire les Allemands…).

Pour conclure, un stage sympa trouvé plus que rapidement, des cours intéressants dans une belle université, une ville magnifique qui ravira les amateurs d’histoire et d’architecture, et un mode de vie rêvé pour les plus fêtards d’entre vous… Si Munich était loin de faire partie de vos vœux pour la 3A, réfléchissez-y à deux fois, parce qu’elle a tout pour plaire ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s