« En tout cas, on te le souhaite! »

Le 17 octobre 2017, ce ne sont pas les 100 ans de la révolution russe qui nous ont marqués, mais l’apparition dans nos fils d’actualités du petit nouveau de Sciences Po Hertz : Sciences Sport. Quel meilleur moyen d’inaugurer le nouveau plateau de Hertz qu’avec une nouvelle émission ?

Tout d’abord, le talkshow s’annonçait clairement sous le signe de la bonne humeur et de l’humour avec une photo de présentation digne des professionnels de photoshop. Et quinze jours plus tard, enfin, apparaissait « l’Episode I : La Menace Football » (on aimera le clin d’œil à Star Wars). Comme le titre l’annonçait, l’équipe attaquait alors dans cette première vidéo toutes les actualités liées au football, internationalement mais aussi internes à l’IEP. On remerciera le choix de casting des chroniqueurs, sans lesquels cette première vidéo n’aurait sûrement pas eu le même effet. 22489986_1608512995873784_3657716617171209860_nAutour du plateau se réunissiaient donc Roger Binocle (aka Victorien Fragne), Augusto Labitasse (aka Jules Guisset), Théo Mazars, Gabriel Blondel et Louis Brau dans leurs propres rôles. Toutefois, derrière les quelques pointes d’humour qui animent la vidéo, on devine une ambition sérieuse. C’est pourquoi Melissa a creusé pour en savoir plus sur les origines du talkshow sportif et a trouvé ses réponses auprès de Gabriel, Victorien, Jules, Aubry Dullin et Ferdinand Colin.

Mélissa est bien gracieuse et te remet donc le lien du premier volet afin que tu puisses le visionner bien au chaud avant de lire la suite de cet article (attention, spoilers !)

Comment vous est venue l’idée de Sciences Sports ?

GB : L’idée nous est venue lors du visionnage du match de la remontada (le fameux 6-1 du Barca contre le PSG qui en aura fait pleurer plus d’un) qu’on regardait tous ensemble. On s’est dit alors que ce serait sympa de faire une émission inspirée du Canal Football Club dans laquelle on pourrait partager nos avis et impressions. Que ça ne soit pas qu’entre nous depuis nos canapés.

VF : En fait on est une bande de potes qui aime le sport donc l’idée de faire une émission sur notre passion commune était assez évidente.

Pouvez-vous rappeler qui occupe quel poste dans l’émission ?

VF : Alors déjà ce qu’on ne sait pas c’est qu’il y a tout un travail de fond qui est assuré par d’autres personnes que celles que vous voyez à l’écran. Par exemple c’est Aubry Dullin qui se charge des diapos qui défilent sur les panneaux.

JG : Après on avait aussi besoin d’un réalisateur pour monter la vidéo en assemblant les différents angles de filmage, travail de réalisation assuré par Ferdinand Colin. On a aussi réquisitionné l’aide d’Arno Germoni en tant que chauffeur de salle.

AD : En dehors de la régie, on a évidemment Gabriel et Louis qui sont présentateurs, Théo et Jules qui sont des consultants et normalement Jules Menessier, qui interviendra au même titre dans les prochaines émissions.

Quelles sont vos spécialités en tant que consultants ?

VF : On peut dire qu’on est tous spécialistes foot sans exception, mais Louis possède en plus avoir des connaissances « multisports » et Théo possède une très large connaissance du basket.

Que prévoyez-vous pour les prochaines émissions ?

GB : On prévoit de parler d’un sport en particulier à chaque émission et d’inviter les manitous du sport en question. On espère pouvoir faire tous les sports avant la fin de l’année, si le temps nous le permet parce que c’est vrai que le travail en amont d’une seule vidéo est extrêmement long.

Finalement, est-ce que vous pensez que l’émission sera reprise l’année prochaine ?

FC : J’y crois sincèrement, il y a toujours des gars qui aiment le sport et qui ont envie de partager leur passion avec les autres. Mais je pense que pour que l’émission marche, il faut qu’elle soit reprise par un groupe de potes. C’est assez essentiel à mes yeux parce qu’il faut qu’ils le cvoit comme de l’amusement plus que comme une obligation. Entre potes, on est obligé de délirer et donc de passer du bon temps.

AD : En plus, c’est vrai que cette année, les 1A ont l’air d’être très portés sur le journalisme et il y en a beaucoup qui sont déjà investis avec Hertz, donc je pense que Sciences Sports a toutes les chances d’être reprise après notre départ en 3A. »

Ce qu’on retiendra donc de cette première vidéo et de cette interview, c’est que Sciences Sports est avant tout une émission basée sur l’amitié et sur l’amour du maillot. On retiendra aussi le fabuleux jeu d’acteur d’Alexis Rodriguez qui aura fait naître en nous le désir brûlant de posséder des Kesta. Mais surtout, on marquera le point fort de cette émission qui n’est autre que l’envoûtant accent sudiste de Théo Mazars. On leur reprochera malgré tout l’absence de voix féminine, que l’intervention de la brillante Claire Champennois nous aura presque fait oublier.

Sciences Sports possède tout de même tous les atouts pour devenir une émission phare de Sciences Po Aix. En tout cas, on le leur souhaite !

Eléa Attia

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s