Le WEI de l’ambiance

C’était ENFIN le jour J, l’heure H, la minute M. Bref vous l’aurez compris, le WEI c’était ce week-end!

Encore quelques traces d’oreillers trainent sur les visages amorphes, mais intrigués et motivés de nos bizuths en marche, direction la Rotonde. Cela fait déjà plus de 45min qu’ils attendent, qu’ils tournent en rond comme des lions en cage (d’ailleurs, super Nils bravo pour le retard). A une ou deux reprises on notera de timides tentatives de chants venant bousculer leur fatigue, mais aucun limousin ne parvient à aboutir – ce qui est FORT FORT dommage soit dit en passant.

Enfin ! Au loin, les cris assurés, et sûrement déjà alcoolisés, de nos 2A (cc Laurie Entaliste + Liliane de la Jungle) se font entendre. Ils sont là ! Ils sont chauds. Drapeaux, collants moulants (très/trop moulant parfois même), peinture de guerre et mégaphone, ils sont armés d’une motivation sans faille.

Pendant le trajet, la bataille des bus fait rage. Si Nathan Gatto mène d’une main de maître l’ambiance du bus 2 (Cc le futur chauffeur de l’extrême), le bus 1 lui est déjà en Y. Tout se passe très vite ; entre zouks endiablés, anecdotes mordantes, imitations douteuses, bref rapidement, le ton de ce WEI est donné. Ce sera une fois de plus, le WEI de l’ambiance.

Après quelques moments de répit bien mérités, il est l’heure pour bizuths et listes  de découvrir leur chambre 5 étoiles et leurs voisins d’un jour (surtout de Sofiane (#LeSang)). Les choses sérieuses peuvent enfin commencer. Des bizuths prêts à faire taire leur réputation de promo timide grâce à 6 équipes, 6 pays, 6 danses, 6 chants,  et une seule envie: mener son équipe à la victoire (boire un petit peu aussi on va se l’avouer). Au programme: affrontement autour des rallyes pastis, des ventres-glisses (RIP nos ventres plats et mercé les marques de cailloux) et bien d’autres.

Puis sans transition, nous voilà plongés dans une soirée mousse « surprise » bien plaisante pour enfin pouvoir se laver (lol) après l’épreuve du poulpe !

Et enfin, nous l’attendions tous, ce fût le moment de se préparer pour la fameuse, l’unique soirée du WEI. Au programme cette année, le sport et les JO. Un thème permettant d’allier les passions beaufs et la passion transpi de tout un chacun :). En bref, une soirée de l’ambiance ayant récompensé Marceau et Jeanne Bede pour leur costume ! Pour le bien de tous, Mélissa taira vos folies et exploits nocturnes !

Le lendemain, gueules de bois foudroyantes, la team pourtant chaude il y a seulement quelques heures décuve sous le soleil et le signe du chill. L’occasion rêvée pour remettre les prix: un petit récap pour les absents Miss WEI Elise Lagraniere, Mister WEI Sébastien, Mister PLS Martin et Miss PLS (cc Lola Martinez) Philae.

Les impressions des Aix Bizuths c’est bien mais le mot du vice président du BDE aussi! Pour les besoins de l’enquête Aixclusive Mélissa est donc allée à la rencontre de Aubry Dullin. Tout d’abord, s’il avait un mot pour décrire ce WEI de l’ambiance, ce serait sans hésiter « mouvementé ».

Peux-tu nous parler des points forts et des points faibles selon toi ? 

Les moments forts seraient le trajet en bus, le bizutage et bien sûr la soirée. Et par rapport aux moments beaucoup moins tops : la perte de Martin Lagrenée et évidemment les PLS (y compris celles du BDE sur les platines)!

Tout ça, ça doit vous rappeler des souvenirs non ?

Carrément, l’ambiance de la soirée déguisée est particulière et on se sent dans un autre monde comme l’an dernier!

Et dis nous, c’est comment de participer au WEI en tant que membre du BDE ?

C’est différent, c’est fatiguant parce que tu dors moins, t’as plus de responsabilité mais ça reste un régal et le moyen de foutre un énorme carton alcoolisé!

Un mot pour la fin, les 1A bizuths ou plus bizuths ? 

C’est la tradition, les 1A ne sont plus bizuths après ce WEI!

Merci au Vice-président d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Mélissa espère que tu garderas des souvenirs émus et nostalgiques de ce WEI (quoique peut-être que ton foie le sera moins) ! Bref c’était tout WEI!

La bise !

Anouk Ampe, Elhia Pascal-Heilmann.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s