Second souffle pour une nouvelle vie

Cette semaine, Saport’actu met à l’honneur trois associations qui, après avoir vécu la traversée du désert, reprennent de l’activité! Notre propre association étant récente (elle a moins d’un an!) nous savons les difficultés que représentent la création, la communication et l’organisation autour d’une association! Let’s start…

L’Asso Internationale

C’est désormais au tour de l’Asso Internationale de faire sa rentrée! On vous en a déjà parlé hier, cette association est motivée pour faire bouger les internationaux (et pas que!) de l’IEP. Son bureau tout beau, tout neuf est composé de Constance Benneteau (présidente), Cyrielle Guilbault (Vice-Prez), Mathilde Lahor (secrétaire) et Louis Labarrière (Loulou pour les intimes, en responsable comm’). 18222435_438326586521424_6230469087066982104_n.jpg

L’année dernière, à cause d’un manque évident de communication sur les réseaux sociaux, les Sciences Pistes n’étant pas en Erasmus n’ont que peu entendu parler de celle-ci, mais Louis, que nous avons interviewié pour vous, va rapidement vous la faire découvrir.

En quoi consiste l’asso internationale ? Combien d’étrangers avez-vous et quelles sont les nationalités prédominantes ?

Cette question, je me la suis posée avant d’accepter d’intégrer cette asso, car l’an dernier je ne comprenais pas moi même son but, sa finalité. A part lors une soirée parrainage l’an dernier, je n’avais jamais vu d’internationaux. Du coup, le nouveau bureau a repensé le but de l’asso en s’attaquant à son point faible : « LA COMMUNICATION ». Il fallait créer un groupe Facebook où mélanger certains Francais et des internationaux, les avertir et leur présenter la vie de l’IEP.

Concernant la promotion d’internationaux, cette année nous avons 134 étudiants dont plus de la moitié ne restent qu’un semestre: on se doit donc d’organiser le plus d’événements possibles pour leur faire découvrir la région et les intégrer à l’école.

Avec 29 pays représentés je dirai à vu d’œil que les Allemands dominent le classement. Nous avons aussi beaucoup de Chinois et d’Italiens. Mais aussi 3-4 Néo-zélandais, ce qui m’a surpris : je ne pensais pas qu’on en aurait plus d’un. A contrario, pour ce semestre, aucun pays hispanique n’est représenté, si ce n’est un étudiant originaire de l’Equateur.

Wha, c’est beau la diversité. Sinon, entrons dans le vif du sujet Louis : quels sont vos projets pour l’année à venir ?

Nos projets fleurissent peu à peu : les idées nous viennent comme ça, sur le coup. Je dirais qu’on a des obligations : on est attendu sur nos voyages en Europe (Un voyage de quelques jours prévus à chaque semestre avec des prix intéressants ndlr.) tant par les étudiants Francais qu’internationaux, du coup ça reste un de nos projets principaux.

Le premier gros événement pour nous sera la soirée parrainage des internationaux le Jeudi 21 septembre, et je peux vous dire ça risque d’envoyer du lourd donc soyez là! PS: Je tiens à remercier Jade de nous avoir trouvé un jeudi de libre tôt !! (L’an dernier c’était un mardi et ça attire moins pour les gros cartons).

Et du coup, comment s’impliquer dans cette asso très dynamique ? Peux-tu me parler de la soirée parainnage ?

Là est la difficulté tant pour nous que pour ceux qui souhaitent s’inscrire : il y a la façade qui est : les voyages en Europe, les sorties, les belles rencontres et évidemment les coulisses… Mais il faut repondre à diverses questions (ex: une Chinoise m’a demandé quel était le piment le plus fort en France, c’est un challenge de chaque instant), des problèmes et communiquer avec des gens qui ne parlent pas toujours français. Mais à côté de ça, ce sont de superbes rencontres et évidemment un vrai plus pour parler une autre langue!

Concernant les parrainages, nous avons distribué un questionnaire pour prendre en compte les attentes des internationaux concernant leur futur(e) parrain/marraine. Avant, cette soirée de révélation était le paroxysme de l’association mais nous notre but est que cela en soit justement le début: on veut continuer à ambiancer l’IEP en français, en anglais, en italien et même en chinois!

Pour finir, comment vous contacter ? Faut-il avoir un doctorat en anglais ou en chinois pour participer ?

On peut nous contacter par Facebook, Messenger ou Insta pour les vrais, sur le profil de l’Asso internationale ou directement via les membres du bureaux.

Pour la deuxième partie de la question : je suis la preuve vivante qu’on peut gérer cette asso sans doctorat en chinois ahahaha et Mathilde (cf. Mathilde Lahor, ça clashe sévère dis donc ndlr) aussi ! Et pourtant on a pu gérer un car de 44 personnes qui parlent chinois, anglais, italien, portugais, allemand ! On a besoin de monde alors venez vers nous, on sera ravi de vous intégrer à l’équipe.

Merci à Louis pour ses réponses et ses précisions, on est sûr que lui et son bureau nous réservent encore plein de surprises…

Mauvais Genre et le Club Gourmand

Après cet efficace briefing sur l’Asso Internationale, il est temps de donner la parole à deux assos véritablement rescapées, celles qui reviennent de loin. Afin de satisfaire au mieux votre curiosité (nous l’espérons) nous sommes allés à la rencontre de Capucine Aubert, présidente de Mauvais Genre, et de Solane Bouilland, présidente du Club Gourmand.10687031_1541724949390233_3782636870637336215_n

Toutes deux associations avec un énorme potentiel, mais en grande difficulté depuis bien trop longtemps, leurs présidentes abordent aujourd’hui avec nous leurs projets d’avenir.

Tout d’abord pouvez vous nous parler un petit peu de vos assos respectives? En quoi consistent-elles ?

Mauvais Genre: Mauvais Genre est l’association féministe de l’IEP. La base du projet est d’initier une réflexion autour de 3 cycles thématiques pendant l’année. Le premier sera sur la condition des femmes dans le monde, et pas seulement en Occident (comme on entend souvent). Le 2ème sera sur la misogynie intériorisée et le 3ème sur les luttes LGBTI. Notre ligne idéologique (si on peut dire :)) est de toujours donner impérativement la parole à au moins une personne concernée par le sujet que l’on traite mais aussi de laisser s’exprimer des gens rendus invisibles en temps normal dans l’espace public.

Club Gourmand: Le Club Gourmand a pour but de promouvoir la gastronomie au sein de notre école. En tant qu’étudiants, on a tendance à ne pas trop s’intéresser à la cuisine, d’autant plus quand on n’a pas de four, alors qu’il y a plein de choses à faire si on se penche sur le sujet ! La gastronomie est aussi représentative de la culture française et est un art à part entière, c’est d’ailleurs pour ça que nous faisons partie du BDA. Puis, qui n’aime pas se retrouver et échanger autour d’un bon repas ?

Pourquoi êtes vous des assos « second souffle » ?

20840818_497495713919134_4216813549211276224_nMG: « Second souffle » parce que, malgré toute leur bonne volonté, le bureau des Garçonnes (ex Mauvais Genre) d’avant a explosé et l’ancienne présidente n’arrivait plus à gérer l’asso. C’est à dire qu’on nous a laissé une association en grande difficulté (perte des papiers, problèmes administratifs de la mort…) et j’ai donc passé 3 mois de mon été à lui redonner un statut légal. Nous avons donc décidé de totalement changer de nom et de ligne directrice parce qu’on pense que l’IEP mérite une asso féministe digne de ce nom et on voulait mettre derrière nous la réputation des Garçonnes qui, de plus, n’avait pas tout à fait la même vision du féminisme que nous. C’est donc un véritable nouveau départ!

CG: Le Club Gourmand est une asso avec un fort potentiel mais à mon goût bien trop peu exploité l’année dernière. Je ne peux pas juger des années précédentes, mais l’année dernière nous avions peu de membres actifs (voire plus de membres du tout) pour faire quelque chose qui fonctionne vraiment. Avec le goûter de mercredi, nous voulions montrer notre nouvelle implication pour cette année, montrer que nous pouvons être un club actif au même titre que les autres clubs, et non plus une asso éteinte et en marge des événements de l’IEP.

Et pouvez vous nous parler de vos projets à venir cette année ? Que comptez vous faire ?

MG: Cette année on va faire plein de trucs. Nous allons diviser l’année en 3 cycles, le premier sera sur tout ce qui englobe le féminisme inter-sectionnel, à savoir les « Femmes de Paris à Amman, conditions, genre, sexualités : quelles réalités ? » Nous allons faire ce semestre une grosse soirée début octobre, un petit déj’ le 20 septembre et une conférence « Retour de 3A : la condition des femmes dans le monde » qui devrait se faire courant novembre. Mais aussi des afterworks avec des intervenantes et on va essayer d’aller faire de la sensibilisation aux thématiques féministes.

Le 2ème cycle sera sur la misogynie intériorisée : on va parler de rapports de domination dans le sexe en faisant intervenir des invités et en réalisant des enquêtes, mais on vous dira tout le moment venu… Sinon il y aura toujours des afterwork et conférences en rapport avec le thème.

Et enfin, le 3ème cycle est sur les luttes LGBTI en partenariat avec le Refuge de Marseille et l’asso Gayt’Up d’Aix. Sur ce cycle, nos events restent encore à définir mais en intervenant je vais essayer de faire venir un pote transsexuelle.

CG: Cette année nous avons beaucoup de projets. D’une part sur les événements, où nous allons beaucoup travailler avec d’autres associations de l’IEP comme le BDA avec qui la coopération est renforcée cette année, le BDE, le Club Oeno ou encore Interface. Nous cherchons une coopération avec les autres assos sans être réduit, comme cela a pu se faire avant, aux « traiteurs » de l’IEP. C’est aussi dans cet esprit que nous allons organiser des ateliers cuisines et des repas qui changent un peu des soirées pour pouvoir vraiment échanger et interagir autour de la cuisine. D’autre part, au niveau de la communication, nous allons publier des recettes sur un thème chaque mois, et chacun est libre de nous envoyer les siennes ! Un point à creuser serait d’aborder les thématiques problématiques dans notre société actuelle autour de l’alimentation, comme le gaspillage ou ce qu’implique la consommation. Nous réfléchissons à tout cela.

Ça a vraiment l’air top tout ça! Mais comment fait-on pour adhérer à vos assos,  y a t-il des compétences requises ?

MG: On va faire une grosse réunion d’information mercredi prochain au Parc Rambot à 18h pour parler de l’asso et des adhésions, on aimerait que ce soit participatif et que celles et ceux qui veulent adhérer discutent avec nous du prix de la cotisation et de leurs idées, leurs aspirations et leurs attentes.

CG: Pour l’instant, il suffit juste d’envoyer un message au compte du club (Claire Gourmand) ou à un membre du bureau pour qu’on l’ajoute au groupe FB. Nous tiendrons une réunion la semaine prochaine pour parler de manière concrète de nos projets à l’ensemble des personnes intéressées et d’écouter leurs propositions aussi ! Nous travaillons sur une carte adhérente, mais je ne peux pas en dire plus… (Suspens)

Pour ce qui est des compétences, quel que soit le niveau, nous accueillons tout le monde ! Nous sommes là pour échanger, apprendre des uns et des autres et bien entendu manger !

Et enfin, un mot pour attirer les nouveaux ?

MG: Parce qu’on va faire twerker l’IEP ! Mais surtout parce qu’on défend une cause super importante et qu’on a un bureau super chaud, plein de projets et que ça s’annonce lourd (et que Lucie Luthereau nous parraine donc on est validé par la street).

Merci beaucoup les filles pour avoir nous avoir accordé du temps ! En espérant que vous nous ferez effectivement twerker les papilles et les méninges !
Nous vous souhaitons évidemment toute la réussite possible pour vos assos respectives, Mélissa vous soutient à fond !

Que tu sois donc nouveau 1A, 2A ou vétéran, n’hésite pas à foncer pour aller découvrir ces assos au top et leur permettre de mener au mieux leurs projets.

La bise journalistique.

Elhia Pascal-Heilmann, Loane Watrelot.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s