Aixpectation VS reality

 

Après ces 10 premiers jours de cours, il était grand temps pour Saport’actu de faire un retour sur cette rentrée. Et pour cela, rien de mieux qu’une bonne enquête de terrain. Qu’ont pensé les 1A et les nouveaux 2A de ces premières expériences aixoises ? Sont-ils prêts pour ce qui les attend tout au long de l’année ? Curieuses par nature, nous avons donc interrogé certains d’entre vous…

 

Aix en un mot ?

« Agréable » pour Elisa Coattrieux (1A), « Imprévisible » pour Pauline Lefebvre (2A),  « Petite en taille mais grande en vie » d’après Clément Vauchelle (1A) mais également « Animée et fébrile » pour Roxanne Andrieux (1A). Autrement dit, les nouveaux arrivants semblent ravis de se trouver dans ce petit havre de paix en Provence, où chantent les cigales et coule le pastis.

 

Aixpectations VS reality : vos attentes, quelles étaient-elles ? Se sont-elles réalisées ?

Pauline : « J’attendais une ambiance beaucoup plus studieuse pour être honnête. Dès la première soirée d’intégration j’ai vite compris que la fête l’emportait sur le sérieux (à la rentrée du moins). Et puis tout le monde m’a dit que la deuxième année, c’était vraiment une année tranquille niveau travail. »

Roxanne : « Je m’attendais à une grande école donc à forcément beaucoup de travail et de soirées étudiantes etc. Pour ce qui est du boulot, tout le monde semble me dire le contraire, ce qui est vachement cool ! Et pour les soirées, je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi énorme, bien que j’ai eu vent de votre réputation de fêtards ».

Chers anciens de l’IEP, vous pouvez donc être rassurés : la bonne humeur et la folie aixoises qui nous ont fait gagner le prix de l’ambiance sont bel et bien éternelles. Nos bizuths nous font également remarquer qu’ils en attendent beaucoup des associations et des AS pour passer une année des plus riches.

Point fort de l’IEP ? Point faible ?

Pauline : « Point fort, sans hésiter, la cohésion de groupe ou plutôt la cohésion au sein de l’école, un véritable « esprit », une petite famille disons. Point faible, le manque évident d’organisation / l’administration. »

Avis similaire du côté d’Elisa qui confirme que « l’organisation et l’information, c’est pas trop ça. Heureusement que l’on peut apprendre les choses par Facebook ou grâce aux 2A ».

(Pour rappel, Jean Mazeau, 2A, a récemment mis en vente l’administration de l’IEP sur Le Bon Coin. Annonce qui mérite d’être vue. Intéressés, manifestez-vous.)

Roxanne :  « Je ne pense pas avoir passé assez de temps à l’IEP pour pouvoir réellement cibler les points faibles et forts. Mais je dirais que tout ce qui fait partie de la vie étudiante (assos, événements comme le CRIT ou les journées et voyages qui sont organisés) contribuent à rassembler tout le monde et à vivre plein de trucs différents ! Sinon on a le Sud et le pastis et ça, c’est un point fort ! Niveau point faible, je dirais la difficulté d’étudier 3 langues. […] Non je rigole, c’est qu’on ait pas encore fini premiers au CRIT devant les parisiens (c’est CRIT ou quoi ?!). « 

Pour ce qui est de nos bizuths Clément Vauchelle et Marie Pouzadoux, l’ambiance, le contenu des cours et le cadre de vie semblent être LES points forts de notre vie de sciences pistes aixois!

Au niveau de l’apprentissage des chants ça avance ?

Pauline : « Doucement mais sûrement. La première semaine a été plutôt intensive, mais quelques ajustements sont encore à faire. Le problème c’est que dès que je demande à quelqu’un de me chanter une chanson, ça part directement en pogo. »

« Arzem ! Arzem ! On t’[…] ».

Roxanne:   » Ah oui, les chants, parlons-en. Au départ on se sent rapidement submergé et le nombre fait un peu peur. Mais on capte très vite qu’il s’agit en fait de 3 ou 4 lignes répétées en boucle donc ça va mieux. Du coup j’aimerais savoir: à l’origine, d’où vient ce patrimoine transmis de génération en génération ? C’est possible d’en intégrer des nouvelles ? ».

Les bizuths sont donc unanimes: encore une ou deux soirées et hop, de vrais petits Aixois.

Qu’en est-il des AS/Assos ?

Pauline : « La présentation des AS/Assos a été vraiment réussie. J’ai découvert plein d’activités et événements, mais aussi (et surtout) beaucoup de gens passionnés par un tas de choses. Tous les membres des Assos/AS ont été « hyper » souriants et accueillants, le charisme était au rendez-vous. Personnellement, je vais m’engager pour Aix ONU, Interface, certainement le Club œnologie, Mauvais genre (sans aucun doute !), et peut-être au Club Gourmand. J’ai hâte de voir à quoi tout cela ressemble ! »

Marie: « Je suis très heureuse de pouvoir faire partie de l’AS Hip hop où je pense m’éclater cette année ! Quant aux assos, j’ai pour projet d’entrer au BDM car le journalisme est ancré dans mon projet professionnel. De plus, j’espère pouvoir m’investir à fond dans l’association L’Arabesque! Dans tous les cas, l’IEP offre un large panel d’AS et d’associations qui permettent à chacun, je pense, de trouver aisément sa place. »

Roxanne: « C’est génial que l’on puisse faire autant de choses à la fois ! De même, pour les AS, je pense que, vu leur nombre, il est difficile de ne pas en trouver une qui nous corresponde vraiment (comme crampons à son pied ohoho) ! En plus, s’entraîner toute l’année en se disant que tu vas aller défendre tes couleurs au CRIT avec tes potes c’est le top ! Et j’adore le fait d’être entraînée par des étudiants, c’est du jamais vu pour moi ! »

Premières impressions sur les cours ?

Elisa : « Pour le moment j’ai adoré les cours, c’est vraiment pour ces matières que je suis venue à Sciences Po. »

Marie: « D’abord beaucoup d’informations, ce qui perturbe un peu, mais surtout la pagaille administrative avec les Hunger games des TD en 2ème Année ! Sinon, les premiers amphis et les cours de modules ont été intéressants ! J’ai fait des rencontres sympathiques et les premières soirées l’étaient tout autant. Une belle année en perspective ! »

Roxanne:  « Pour l’instant les cours n’ont pas l’air si compliqués que ça (mais je ne vais pas trop parler parce que je pense que je serai en PLS comme tout le monde pendant la semaine des exams). Bon côté: tout le monde à l’air hyper chaud pour faire tourner les cours ». (Elle a bien compris le filon hein).

 

Pour résumer, une année haute en couleur vous attend, bizuths tout autant que vétérans ! Au programme, du travail (un peu), du chill (beaucoup), des rencontres (un max) mais aussi et surtout une belle implication associative enrichissante tant au niveau personnel que collectif !

Après cette immersion sur le terrain des bizuths, Mélissa peut bel et bien vous confirmer qu’une superbe année vous attend!

En vous souhaitant une belle continuation, la bise de Mélissa ❤

Elhia Pascal-Heilmann, Juliette Raux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s