Le 61ème gala… Que dire de plus?

En ce jeudi 4 mai, le centre des Congrès a été le théâtre du 61ème gala de l’histoire de Sciences Po Aix. Alors que le Bur’hollywood avait peaufiné les derniers préparatifs histoire de s’offrir une belle porte de sortie, tous les iepien(ne)s se sont mis sur leur 31. Costumes et robes de soirée étaient de rigueur, y compris pour Mélissa qui a revêtu sa plus belle tenue.  Chacune et chacun se sont préparés au mieux pour ce qui constitue le point d’orgue de l’année.

Le gala est plus qu’une soirée, il s’agit de l’occasion ultime de rassembler un maximum d’élèves, de professeurs et de membres de l’administration. De la découverte pour les 1A au baroud d’honneur pour les nombreux 5A, c’était pour ces deniers leur ultime participation aux festivités. C’est autour d’un buffet soigneusement élaboré et de boissons diverses et variées que les nombreux participants ont pu, quelques heures durant, savourer une récompense bien méritée après l’année endurée.

Des petits fours aux coupes de champagne, rien n’a été laissé au hasard. Entre discussions variées et iepiens se pressant pour prendre la pose devant l’objectif du Club photo, tous veulent conserver un beau souvenir de ce moment avec leurs ami(e)s. Les nombreux sourires venaient confirmer le bonheur et le plaisir qui se dégageaient de cette soirée.

Le gala a également été l’occasion d’admirer les représentations de certaines associations de danse de l’IEP, entre autres la danse du ventre d’Al’aixandrie, le dynamisme de l’AS hip-hop ou encore les couples de l’AS rock. Le tout a été animé par quelques joyeux comédiens du club théâtre, entrecoupé par un discours de notre bienveillant directeur Rostane Medhi, ainsi que quelques vidéos rétrospectives et remises de prix.

Mais le gala, ce n’est pas seulement cet ultime rassemblement de l’année pour nos sciencepistes. C’était aussi une soirée jusqu’au bout de la nuit, sur le dancefloor du Spartacus privatisé pour l’occasion. Élèves et professeurs, amateur de danse ou clubeurs, tous ont pu y trouver leur compte, parfois jusqu’au lever du jour.

Le chant matinal du coq sonnait le glas d’une soirée mémorable. Année terminée, projets variés, vacances méritées. Mélissa va se ressourcer et vous retrouvera avec grand plaisir l’année prochaine !

Thibaut KEUTCHayan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s