Aix ONU, un bilan lourd en diplomatie

Aujourd’hui, Melissa a choisi d’interviewer l’association diplomatique de SPX : j’ai nommé Aix ONU. Grâce au témoignage de sa présidente Cloé Fredryck, nous avons pu avoir une vision globale de cette année riche en diplomatie, dont le séjour à Montréal pour la participation au World MUN  s’est trouvé être le summum. Merci à elle de nous avoir répondu et bonne lecture!

« Mon année avec Aix ONU a été très riche, à la fois d’un point de vue individuel et professionnel, mais aussi collectif. Aix ONU, c’est un bureau de 5 personnes qui ont travaillé toute l’année pour proposer aux étudiants des évènements qui n’étaient pas toujours faciles à organiser, et je remercie donc Camille Mulot, Romane Zufic, Thibault KKMNTRKL Menut et Natacha AVEkopoff #miaou. Comme dans toutes les assos, on a connu des hauts et des bas, mais – je parle au nom des autres mais je pense qu’ils diraient la même chose – nous sommes assez fiers de ce que nous avons réalisé (tenir des simulations toutes les semaines, organiser le Aix MUN et envoyer une délégation au Harvard WorldMUN notamment).

D’ailleurs le Aix MUN est ce qui nous a demandé le plus de temps et d’investissement à mon goût, mais le fait de voir des gens venus d’Aix et des environs être plus que satisfaits du weekend – et dont certains venaient pour leur première conférence – est particulièrement gratifiant.

Bien sûr l’apogée de cette année avec Aix ONU reste le WorldMUN qui s’est déroulé à Montréal cette année, où on rencontre véritablement de nouvelles personnes et où on lie certaines amitiés. Pour l’équipe, c’est un moment où la pression accumulée retombe et où la nostalgie se fait ressentir car pour nous, c’est certainement le dernier WorldMUN, et bien que cette année ait été parfois difficile, il va me manquer, ce petit bureau.

C’était pour moi important de m’engager dans la vie associative de l’IEP car c’est profiter pleinement de son expérience étudiante, et le faire avec Aix ONU m’a permis de continuer les simulations et débats internationaux que j’avais pu découvrir en 1A. Au-delà de ça, faire partie d’une association, comme on le répète bien souvent, permet d’acquérir une certaine expérience presque professionnelle car la gestion de l’asso c’est nouer des liens avec des partenaires, faire de la comm, gérer une trésorerie, cela développe une certaine capacité d’organisation et surtout l’esprit d’équipe.

Au futur bureau d’Aix ONU, la tâche ne vas pas être facile, l’année sera chargée, mais vous serez fiers de vous et au final contents d’avoir vécu cette expérience! »

Propos recueillis par Mathilde Lahor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s