Une année au rythme de la Batucad’Aix

BOOM BOOM. 

Aujourd’hui, Antoine Finos est avec nous pour parler de la Batucad’Aix. Ainsi, par ce témoignage vous découvrirez comment l’asso’ a pu renaitre de ses cendres, mais, aussi revivre la constitution de cette dream team. Mélissa, vous rappelle que sans la batucada, le prix de l’ambiance n’aurait pas été ce qu’il a été. Pierre a quand même laissé un tympan au CRIT 2017!

Bonne lecture,

Jade IAFRATE

« Association peu connue des étudiants l’année dernière en raison de son manque de visibilité, mon objectif principal en prenant la direction de la Batucad’Aix était de rendre à cette association la grandeur qu’elle méritait.

Cela partait mal : association quasiment laissée à l’abandon pendant plusieurs années, accumulation des dettes et non-remplacement du matériel avaient profondément blessé la Batucad’Aix qui était à l’agonie quand nous avons décidé de la reprendre en fin d’année dernière avec Pierre Gallo (vice-président), Hubert-Félix Delattre (trésorier) et Ugo Giacardi (secrétaire). Le début d’année était donc difficile, les statuts n’avaient pas été mis à jour depuis plusieurs années, la plupart des papiers administratifs avaient disparu et clou du spectacle : nous avions découvert une centaine de lettres nous indiquant que la Batucad’Aix était en déficit de 400 euros depuis plus d’un an…

Ainsi, nous avons donc commencé l’année en nous demandant si non seulement nous pourrions atteindre certains de nos objectifs, mais également si nous étions capable de SAUVER LA BATUC. C’est donc vaillants que nous avons commencé l’année avec –400 euros de budget. Le premier objectif a donc été de régler le problème de la dette ; et c’est après de nombreux rendez-vous à la banque que notre incroyable trésorier HF a réussi à faire « annuler » la dette.

Pendant ce temps, nous avions fait des « sélections » fin septembre afin d’obtenir les batukeurs les plus motivés et doués possible. En effet, un des problèmes de la Batuc est qu’elle était vue uniquement comme un moyen d’aller au CRIT et pas pour son rôle de supporter et d’ambianceuse de la vie sportive IEPienne. Il a donc fallu clarifier tout cela en ne choisissant que ceux qui se montraient assez dignes pour avoir l’esprit Batuc !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le deuxième gros événement de l’année était notre « Soirée brésilienne de la Batucad’Aix » le 10 novembre au Barberousse. Alors que nous étions en grande difficulté financière et que nous nous attendions à vendre peu de places, cette soirée s’est révélée être un ENORME succès. Contre toute attente, la Batuc a en effet vendu plus de 150 places ! Ce qui représentait un succès financier et bien trop de gens dans le petit barberousse. Bref, cela nous a permis de nous faire connaître et de sortir la tête de l’eau financièrement.

Le PréCRIT en février à Aix a également constitué un moment de révélation pour la Batuc. Avec plus de 15 membres, les batukeurs ont tout donné pour ce PréCRIT ; ce qui nous a valu les compliments des Aixois mais également des Lyonnais et Grenoblois pour notre énergie (et ça, ça fait plaisir). Ce PréCRIT a surtout été l’occasion de tester le matériel acheté en masse (baguettes, nouveaux tambours, T-shirts, etc) qui a donné un nouveau souffle à la Batuc (dont le matériel n’avait pas été changé depuis environ 1978).

Après un « Incroyable goûter » lui aussi rempli de succès, la Batucad’Aix est donc partie pour le CRIT à Lyon motivée et prête à en découdre avec les autres Batucas ! Bien que nous ayons été en infériorité numérique, la Batuc n’a pas démérité et a donné tout ce qu’elle pouvait durant ces trois jours, s’imposant le respect des Aixois comme des autres délegs qui n’ont cessé de danser et chanter sur les sons exceptionnels que la Batuc offrait ! Il s’agissait du moment de grâce de la Batuc où malgré l’explosion du tympan de notre cher Pierre, la Batuc ne s’est jamais arrêtée de combattre en jouant et tapant pour la fierté aixoise !

Je tire donc un très bon bilan de cette année et je suis personnellement fier de ce que la Batuc a accompli. C’est donc rassurés que nous laissons la présidence de LA PLUS GROSSE ASSO DE  l’IEP (et la plus stylée il faut l’avouer), avec un compte en banque cette fois-ci dans le positif, des nouveaux instruments et des statuts à jour à la fabuleuse JULIA PASCAL. Nous comptons sur elle pour perpétrer la gloire de la Batucad’Aix. »

Antoine Finos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s