BDE : Les confessions de la Liste de la Jungle

Suite à leur nomination en tant que BDE pour l’année 2017/2018, Mélissa Portactu a eu l’occasion de rencontrer Liliane de la Jungle! Heureuse de cette rencontre, elles en ont profité pour revenir sur les trois dernières semaines de campagne et leurs ressentis suite à la victoire de la Liste de la Jungle liste mardi dernier, lors de la soirée Pré-Crit à l’IEP.

Nous remercions Jade Nguyen-Van Tinh et Sarah Eck d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Saport’actu : Tout d’abord, pouvez vous revenir sur le déroulement de votre campagne ?

Jade Nguyen-Van Tinh : Nous avons fait quatre évènements (conformément à ce qui nous était demandé). Tout d’abord, le buffet. Le lundi de la deuxième semaine de la campagne, nous étions installés dans le patio, avec menu à volonté pour 3 euros. Ensuite, il y a eu la journée parvis : course à l’élastique, FIFA, croque-monsieurs et gaufres. Puis, on a fait un after-work au Splendid. Et enfin notre soirée de clôture de campagne à l’Oxydium qui a bien marqué.

Saport’actu : Justement, la soirée ; qu’est-ce que vous en avez pensé ? Comment vous l’avez vécue ?

Sarah Eck : Sur le moment, on n’a pas pu vraiment profiter de la soirée parce que bien sûr on était les organisateurs. Mais après-coup je me suis rendu compte que c’était une très bonne soirée, j’ai pu parler à tout le monde et j’ai vraiment rencontré des gens.

Jade : Cette soirée, c’est quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant, c’est-à-dire qu’une liste BDE fasse la démarche de louer une salle et de proposer des navettes. Ce qui a caractérisé notre soirée c’est qu’on voulait vraiment faire quelque chose d’innovant. Et le fait qu’on ne l’ai pas faite en boîte mais qu’on se soit chargés nous-même de l’alcool, du vestiaire, ça a vraiment changé la donne. En plus, la salle de l’Oxydium est une très belle salle.

Sarah : C’est ça ! C’était privatisé, il n’y a eu aucun problème avec les navettes, c’était bien organisé, il y avait la sécurité. Les gens se sont sentis relativement bien.

Saport’actu : … et c’est ce qui fait la qualité d’un bon BDE. C’est ce que vous avez ressenti aussi, que tout s’est joué après la soirée ?

Jade : Oui, j’ai eu des retours de gens qui me disaient : « Je voulais voter pour l’Orientaliste, mais votre soirée a changé la donne, notamment le fait qu’on ait utilisé des navettes ». Ça a marqué.

Sarah : Après ce n’était pas notre but de tout miser sur la soirée parce qu’on a essayé d’assurer à chaque fois, mais c’est vrai que la soirée a joué un gros rôle. Finalement on s’est rendu compte que c’était juste un énorme carton et ça nous a bénéficié.

Saport’actu : Et du coup, quand et comment vous est venue l’idée de monter une liste BDE ?

Sarah : A la base on était tous un groupe de potes, moi je me suis retrouvée embarquée dedans. Je pense que c’est ça qui a rendu le truc plus vrai, plus intense et plus sincère. Parce que je le faisais pour, et avec, mes amis avant de le faire pour devenir membre du BDE. Même si on avait perdu, ça n’aurait pas été grave, parce qu’à aucun moment je ne perdais mes potes. On aurait essayé, on aurait perdu, mais c’est tout.

Jade : Celui qui a impulsé l’idée de monter une liste c’est Aubry. Il nous a dit que c’était l’idéal, qu’on était douze et une bande de potes, que ça pourrait être une bonne expérience de faire ça.

Saport’actu : J’en viens à la campagne en soi : quelle a été la plus grosse galère ?

Jade : Notre plus gros handicap, il était déjà là au début: on avait moins de financement que l’autre liste. Donc gérer le budget était vraiment très très dur. Après c’est vrai qu’on a aussi galéré avec les navettes. Nos places étaient limitées à cause des bus, on a dû calculer le nombre d’aller-retours, on a dû prévoir les problèmes éventuels, par exemple des gens qui auraient pris les mauvaises navettes, etc.

Saport’actu : Et quel était le moment le plus drôle ?

Sarah : Je ne pense pas qu’il y ait eu un moment plus drôle qu’un autre, puisqu’en soi même dans les journées où on avait les pires galères, on trouvait toujours le moyen de régler le problème et d’en rire quelques minutes après.

Jade : Le meilleur moment pour moi, c’est quand on est allé chez Ferdinand pour tourner nos vidéos. C’est le moment où on a tous pu se poser, profiter. En plus c’était l’anniversaire de Valentine donc on l’a aussi fêté. Et sinon pendant la campagne, j’ai beaucoup aimé la journée parvis parce qu’on a pu vraiment passer du temps avec les autres, on jouait avec eux, on avait organisé des défis.

Saport’actu : Et l’activité de la course à l’élastique ? Vous n’avez pas eu trop de problèmes finalement ? (Pour précision, la Liste de la Jungle a eu des soucis avec son attraction qui a craqué lors de la journée du parvis)

Jade : En fait le loueur s’en fichait complètement que l’élastique ait craqué, il était limite déçu pour nous car nous n’avions pu avoir cette activité tout au long de la journée. Après pour des raisons de sécurité, on a fermé cette activité parce qu’on ne se sentait pas que quelqu’un se blesse. Mais aucune caution n’a sauté, ça a été un soulagement ! (rires)

Saport’actu : Selon vous, qu’est-ce qui vous a fait gagner ?

Sarah : Pour ma part, c’est notre accessibilité, notamment vis-à-vis des 1A. Je pense qu’on a été très sincères avec toutes les personnes avec qui on a pu parler, et les gens l’ont sûrement ressenti.

Saport’actu : On n’en a pas entendu beaucoup parler au cours de la campagne, quel est votre programme ?

Sarah : On a une idée majeure: organiser une soirée Carnaval. C’est une idée assez récurrente depuis quelques années, et à chaque fois l’administration n’est pas pour. Mais on pense que ce serait une idée qui plairait à tout le monde, et on voudrait l’organiser à l’extérieur pour essayer de ne pas gêner l’administration.

Jade : L’idée de notre programme est surtout de renforcer la cohésion qu’il y a déjà dans l’école. Donc ça passe par l’organisation d’une journée d’intégration 2A/4A, mais aussi par la motivation d’inclure davantage les internationaux. L’Asso Internationale et le BDE avaient déjà organisé des soirées parrainage (pour les 1A et les internationaux), qui avaient toutes les deux très bien marché, et je pense qu’il faut aller encore plus loin dans l’idée.

Saport’actu : Voilà, je pense qu’on a vu les idées majeures, est-ce que vous auriez des choses à ajouter ?

Jade : Oui, on aimerait remercier les iepiens de nous avoir fait confiance. On va vraiment tout mettre en œuvre pour continuer le programme de la campagne : renforcer la cohésion, sortir de la routine avec nos soirées, apporter de la nouveauté. On va essayer d’apporter de nouvelles choses et de vous faire plaisir en renforçant la cohésion et l’esprit d’école.

Sarah : On va s’en tenir à qui on est : les gens ont voté pour nous, pour ce qu’on était durant la campagne, et on va continuer sur cette voie l’année prochaine.

Jade : Le BDE, ce ne sera pas une étiquette qu’on nous colle, ça fera pas de nous un groupe différent. On va continuer sur la même lancée.

Ainsi, Mélissa soutient le nouveau BDE et lui souhaite du courage  face aux défis qu’ils auront à relever : intégration, gala, soirées, … On vous promet, chers lecteurs, de revenir interroger Liliane de la Jungle au cours des prochains évènements.

Marie BERNHARD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s