Jeudi des Master #7 : Religion et Société

Cette semaine Saport’actu vous emmène visiter un master tourné vers l’étude du fait religieux : « Religion et société ». Ce domaine est une des spécialités de Sciences-Po Aix dont le laboratoire de recherche, le CHERPA, développe un pôle important sur la gouvernance de la religion. Parmi les élèves de ce master, Jocelyn a accepté de répondre à nos questions, il nous explique pourquoi ce master l’intéresse.

  • Pourquoi avoir choisi le master Religion et société ?

Je comptais m’orienter vers la recherche en sociologie ou en sciences politiques et j’hésitais entre ce master et celui intitulé “Expertise politique comparée”. Quand j’ai appris que ce dernier master s’intéressait à des zones géographiques très restrictives (majoritairement l’Amérique Latine et le monde arabe), j’ai privilégié le master “Religion et société”. A travers un thème qui peut paraître réducteur, “la religion”, on est amené à traiter de nombreux sujets, du droit à l’anthropologie en passant par les relations internationales.
Ayant suivi des cours relatifs à la religion et la politique très intéressants lors de mon année à l’étranger (Angleterre), c’est assez naturellement que j’ai choisi ce master orienté vers la recherche.

  • Est-ce que les matières enseignées répondent à tes attentes ?

Globalement, oui. Le cours commun à plusieurs masters intitulé “Gouverner la Religion” (au premier semestre) permet d’avoir une vue d’ensemble des différentes confessions, de leur organisation interne, et de leurs rapports avec les pouvoirs publics au cours de l’histoire.
Au second semestre, l’accent est mis sur la laïcité, et j’admets que ce côté plus juridique me passionne moins. Mais ce master comprend des cours très spécifiques, comme celui portant sur le fait musulman en France. En ce sens, il y a une progression assez logique et plaisante entre l’enseignement général du premier semestre et les cours plus spécifiques du second.

  • Ce master est orienté vers la recherche ; est-ce qu’un accompagnement particulier est consacré au mémoire ?

Tout à fait. Peut être un peu trop…

Chaque semaine, nous avons un cours de méthodologie d’1h30 propre à notre master. Si l’accompagnement méthodologique lié au mémoire (rendu d’entretiens, exposés relatifs à nos lectures…) est très appréciable et peut nous aider à clarifier nos idées vis-à-vis de notre travail, la lecture hebdomadaire d’articles, les exposés, prennent au final beaucoup de temps de travail.
De plus, au sein du master, les sujets de mémoires sont complètement différents, ce qui pose problème dans un cours commun…
Un accompagnement méthodologique appréciable, tout de même.

  • Vers quels débouchés penses-tu que ce master va te mener ?

…A part le chômage ? (ndlr : nous on est persuadés que Jocelyn deviendra bientôt un François Burgat ou Olivier Roy… Conférences à l’international bonjour)
J’aimerais faire une thèse après le diplôme de l’IEP (si je conserve ma motivation…) et espère intégrer un centre de recherche tel que le CNRS, en sociologie. Quand au thème principal sur lequel je souhaiterais me focaliser, je ne le connais pas encore.
Ma seconde option n’a rien à voir avec le master. Je suis aussi intéressé par le domaine du culturel, l’organisation d’événements musicaux, cinématographiques, etc…

  • Quelles sont les possibilités ensuite en 5A : faire un stage, faire une cinquième année de mobilité, passer des concours… ? Quel sera ton choix et pourquoi ?

Je pense rester dans ce master. Pour le reste…mystère.

 

Propos recueillis par Noémie Peycelon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s