La saison dorée des Goldens’Aix

    Ayant bien peaufiné sa technique balle en main, Mélissa retourne déterminée au gymnase Cournand. Débardeur enfilé, baskets serrées, Mélissa est prête pour le All Stars Game provençal. Quelques minutes avant le coup d’envoi, elle ressort micro et caméra pour intercepter Fabio Rey , ravi de vous présenter une rétrospective de cette saison 2016/2017.


    Après un été qui a vu la Team USA sacrée pour la quinzième fois championne olympique, Fabio Rey rappelle Mélissa, envoyée spéciale à Copacabana, des parquets de Rio. Début de saison oblige, il est temps de se remettre au travail : « tout d’abord il est important de faire un point sur l’effectif. Les manitous, Thomas et moi-même, n’ont pas eu à faire d’âpres sélections: ajoutez à un vrai noyau dur des cinq 2A de l’an dernier les revenants 4A, plus ce traître de Bodel qui nous rejoint (enfin!) et une seule place était vacante pour un nouveau ».

Le choix ne fut d’ailleurs pas bien compliqué pour Thomas et Fabio : « on a pris Alex qui survolait les sélections ». Avec un groupe soudé, l’équipe peut rapidement retrouver ses automatismes : « le début d’année est idyllique : victoire sur victoire aux tournois de pré-saison, et surtout une vraie bande de potes qui se forme ! »

Un groupe déterminé qui prend plaisir à se retrouver et progresser ensemble. Et pour peaufiner la préparation, tous les moyens sont bons : « à grands coups de pizza au gymnase, la mayonnaise prend » s’enthousiasme Fabio. Les aixois se retrouvent ainsi à un niveau honorable : « les Goldens se qualifient ainsi en championnat régional, puis soufflent le chaud et le froid avec un ratio de 3 victoires pour 3 défaites en phase de poules qui les reverse ainsi en poule « moyenne », à savoir ni haute ni basse ».

16819216_1228701693917797_3826471634900983168_o.jpg

Crédit photo : club photo spx

    L’occasion pour le groupe de se fixer ses objectifs pour la saison, de manière à fièrement représenter leurs couleurs tout en prenant du plaisir ensemble : « le championnat est alors mis entre parenthèse pour faire place aux événements principaux que sont le pré-Crit et le Crit. Mais la marche est aussi haute que la pression de faire aussi bien que lan dernier est présente ».

Un défi qui n’effraie pas un Cinq provençal volontaire mais manquant parfois de sérénité, comme l’explique Fabio : « la pression, les Goldens la boivent ! Mais parfois, ils ont tendance à la laisser les submerger aussi ». Avec, comme lors de leurs matches de poule, des résultats ambivalents : « ce fut un pré-Crit en demi-teinte, avec une lourde défaite face à un Cinq grenoblois historiquement fort, et une courte victoire sur des lyonnais décidément faible » analyse Fabio.

Un constat dont la lucidité doit permettre de se projeter avec ambition sur les échéances d’avril : « nous ne pouvons qu’espérer mieux du Crit, malgré des blessures de dernière minute qui compromettent l’effectif : la fragile cheville du fragile Val, la maladie qui déciment peu à peu les Ramonda Brothers… » soupire Fabio.


    Pour autant pas question de se démobiliser, avec des objectifs ouvertement affichés : «  les Goldens ne meurent jamais ! Ils affichent fièrement leur ambition de demi-finale, et veulent à tout prix revivre les sensations uniques d’une telle ambiance comme l’an dernier ! ». Fabio appelle à la mobilisation générale dans cette dernière ligne droite avant les JO iepiens sauce Nantua : « nous comptons sur vous, vous supporters, pour faire ce que vous faites de mieux dans 5 jours:
mettre un sacré carton jusqu’au bout, et nous guider vers la victoire ou nous soûler dans la défaite ». Mélissa n’a plus qu’à quitter le vestiaire en leur souhaitant un franc succès !

Ps: La liste de la Jungle fait des chasses au Marsu’ , les Goldens lancent un nouveau concept. Vous gagnez un an d’abonnement à la Crouzzeria si vous trouvez :
– les moufles de Clément,
– une passe de Thomas,
– la main droite de Fabio ou la main gauche de Bodel,
– un sourire d’Alex C. ,
– Tall sans une fille,
– Un lancer franc marqué de Valentin,
– un pet’ de graisse sur Mathis,
– un pet’ de muscle sur Julien ,
– la sobriété de Bourvis,
– Thibault au Crit

Merci à tous, et n’oubliez jamais:
Il n’y a que la Pègre, et un peu les Goldens.
? ? ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s