Dans la raquette des NB’Aix

     Alors que le Crit approche, Mélissa se glisse dans l’intimité des basketteuses de notre Bonne Maison. Rebonds offensifs, dribbles chaloupés, 3 points décisifs, c’est avec un esprit conquérant que les « Braqueuses » aixoises se préparent dans cette dernière ligne droite. Plus adroite avec le micro que le ballon, Mélissa laisse Annie Dakméjian et Laure Delestre vous faire le portrait de notre Dream Team provençale.


« Cette année a été si enrichissante et géniale pour la Nb’Aix qu’il est dur de résumer tous les événements forts et plaisants que l’on a vécu ». C’est sur ces belles paroles que Laure, une des capitaines de la Team NB’Aix, livre son entame de match. Motivées en ce début d’année, Annie et elle-même présentent un bilan d’emblée très positif de leur saison sportive : « Nous tenions tout d’abord à remercier chaque joueuse de cette équipe pour cette superbe année passée au sein de la NB’Aix. Nous en sortons grandies, épanouies et pleines de souvenirs mémorables en tête ».

Les deux capitaines sont parvenues à réaliser un des principaux objectifs de cette saison, à savoir former une véritable équipe. Laure raconte : « Nous avions au début de l’année pour objectif principal d’impulser une dynamique positive au sein de l’équipe. Nous voulions que chaque fille s’épanouisse, s’amuse tout au long de l’année et trouve plus qu’une équipe, un groupe d’amies. Même si c’est à chaque joueuse de dire si nous sommes parvenues à ce résultat, nous avons pris un réel plaisir à porter l’équipe vers le haut, à jouer et à concevoir les entraînements également. Voir les filles s’amuser et être heureuses à la sortie des entraînements fut une réelle gratification pour nous ».

Un objectif essentiel qui plus est dans un sport comme le basket, comme le confirme Annie : « Cultiver la cohésion d’équipe était vraiment nécessaire, car il ne peut y avoir un bon jeu collectif sans une réelle communication et une authentique complicité entre les joueuses. Le début d’année a donc été déterminant en ce sens : il nous a fallu mettre en confiance chaque joueuse afin de leur faire comprendre que toutes avaient plus qu’une place ; elles avaient toutes LEUR place dans l’équipe ».

16730165_1228741190580514_4169240128421262515_n.jpg

Crédit photo : Club photo SPX

 Après un bel été, il fallut tout d’abord se remettre dans le bain et recruter de nouvelles joueuses de manière à avoir un effectif compétitif rapidement. Mais Annie précise qu’il s’agissait surtout d’insister sur la détermination des joueuses : « au début de l’année, nous avons veillé à sélectionner les filles sur la motivation plutôt que sur le niveau. Nous débutions ainsi avec une équipe hétérogène avec des profils variés mais avec un fort potentiel, ce qui nous a servi tout au long de l’année ». Une tactique qui a rapidement porté ses fruits comme le raconte Laure : « la première bonne surprise de l’année a été notre passage du championnat départemental au régional. Alors que l’équipe débutait l’année, nous avons réussi, grâce à l’investissement de chaque joueuse, à se qualifier à ce niveau. Cela nous a donc dès le départ encouragé et fait entrevoir des perspectives positives pour la NB’Aix ».

L’envie et la motivation ont donc permis à nos aixoises de se confronter à des équipes potentiellement supérieures et plus expérimentées : « nous avons mené des matchs de poule plus que convaincants. Passer en championnat régional fut une aubaine pour l’équipe, notamment pour celles qui débutaient leur première année de basket » analyse Annie. Et Laure d’ajouter : « puisque l’on a pu se mesurer à des équipes solides techniquement avec un bon niveau. Les matchs relevaient tous du challenge, mais nous avons su, dans la victoire comme dans la défaite, conserver notre lucidité pour montrer notre meilleur basket. De plus, on veillait à faire tourner le 5 régulièrement pour que chacune puisse mettre sa pierre à l’édifice ».

Malgré des résultats en dent de scie, il convient d’observer les progrès réalisés par l’équipe qui, malgré sa première saison à se niveau, est parvenue à se maintenir : « nous avons fini 6ème sur 8 à l’issu des différents matchs. Cela à prime abord ne semble pas être très positif mais au vue du niveau des différentes équipes affrontées, comme STAPS ou la fac de Médecine, cela est vraiment satisfaisant. D’ailleurs, pour nous il n’était pas primordial de remporter ce championnat. Nous voulions surtout utiliser de ces divers matchs pour former l’équipe et progresser » précise Laure. Avec l’objectif ultime en perspective : «  sortir mieux classées du Crit que les années précédentes ».

16730333_1228759313912035_7916798686758784385_n.jpg

Crédit photo : Club photo SPX

      Pour préparer au mieux la compétition Reine sur les terres de l’ASVEL, des émotions et match-références sont nécessaires. Annie en a retenu un l’ayant particulièrement marqué cette saison : « si je devais identifier un temps fort, ce serait probablement le match contre Grenoble lors du Pré Crit. Cette équipe a une vraie réputation, qui la suit comme son ombre et nous savions que l’affrontement nous aurait donné du fil à retordre. Les Grenobloises ont un excellent niveau avec des filles hargneuses, endurantes et adroites. Malgré cela, notre envie et notre jeu collectif nous ont permis de leur tenir tête et de leur arracher une victoire. Le tout dans les encouragements sincères et authentiques de toute une équipe, cela a de quoi redonner au sport toutes ces lettres de noblesse. Cela nous a permis d’obtenir une 2ème place juste après Grenoble, pourtant bel et bien battu, au goal-average (39-37 points) ».

A une semaine du Crit, les capitaines de la NB’Aix se veulent donc optimistes, malgré un défi relevé en perspective, mais qui n’effraie pas pour autant nos joueuses, Annie en tête : « nous sommes plus motivées que jamais ! Nous sommes certes tombées dans une grosse poule avec Paris et Rennes, mais nous gardons le cap et continuons à nous entraîner dur pour donner le meilleur de nous le jour J.

Se donner les moyens de réussir, une ligne directrice suivie tout au long de l’année par nos basketteuses. Mais plus encore, dans leur rôle de capitaines, il était essentiel de créer ce climat positif comme le raconte Laure : « nous pensons réellement avoir les compétences nécessaires pour sortir bien classés du Crit, notamment car un très bon esprit de cohésion règne dans l’équipe. Pour nous, cela était vraiment important que chaque fille se sente bien, puisse avoir sa place au sein de l’équipe et gagne confiance en elle. Nous voulions que les filles soient contentes d’aller aux entraînements et qu’elles ne perçoivent pas ces derniers comme une charge, ou un « devoir ».

Le mot de la fin est pour Annie, ravie d’avoir vécu, en plus d’un challenge sportif relevé, une véritable aventure humaine : « on espère que cet objectif cher à nos yeux ait été atteint. En tout cas, c’est vraiment satisfaisant de voir qu’aucune fille au sein de l’équipe ne se sente à part et qu’une réelle amitié est apparue entre nous toutes. La NB’Aix a, à nos yeux, permis la rencontre de joueuses qui dans la vie quotidienne ne se seraient pas forcément parlées. Cela nous a également permis d‘intégrer deux étudiantes internationales, Deirdre et Pétra, qui sont réellement de très bonnes rencontres ».

Mélissa souhaite aux basketteuses la NB’Aix et à toutes les sportives et sportifs de notre Bonne Maison de clore cette année en apothéose par un Crit victorieux.

Propos recueillis par Thibaut Keutchayan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s