AMSTER’DAMN !!

En ce mercredi des Aixpats, Laura Braune nous fait voyager aux Pays Bas. Passant son année dans la capitale, elle vous montre le vrai visage d’Amsterdam. Cassant les clichés, et, apportant de réelles informations, elle devient votre petit guide routard. Ainsi, dans cet article, vous découvrirez des informations sur l’université, mais également, sur la vie à Amsterdam!

Bonne lecture, et, encore merci à notre aixpat.

Jade Iafrate

« Laura, on te connaît on sait tous pourquoi tu veux partir à Amsterdam”, “fume pas trop hein » … Je ne compte plus le nombre de fois où j’aurais entendu ces phrases ! Et pourtant, bien que la weed néerlandaise soit très lekker, comme on dit là-bas, ce n’est pas l’aspect essentiel qui m’a attirée à Amsterdam !

Je souhaitais en effet réaliser ma 3A dans une capitale où l’on parle anglais tout en découvrant une culture différente de celle anglophone. N’étant jamais allée aux Pays Bas, Amsterdam est apparu très vite comme une évidence pour moi. Cette ville est GENIALE ! Ses multiples canaux situés dans le Jordaan, lui confèrent un charme que Venise ne saurait égaler. Cinéphiles ? Vous adorerez le Tuschinski situé à Rembrandtplein, le plus vieux et le plus beau cinéma de la ville. Fêtards ? Amsterdam regorge, oui littéralement, de pubs et clubs tous plus fous les uns que les autres ! Non vraiment il n’y a pas à dire, on trouve facilement son bonheur à Amsterdam : du plus grand marché aux puces européen (IJ-Hallen), au plus vieux zoo d’Europe (Artis), et à la traditionnelle Maison d’Anne Frank située sur Prinsengracht, on a rarement le temps de s’ennuyer. Amsterdam présente tous les aspect attractifs et cosmopolites d’une capitale, tout en laissant de côté les aspects négatifs. Les hollandais, qui soit dit en passant sont charmants, privilégient en effet les pistes cyclables aux embouteillages des traditionnelles grandes villes. Un conseil : mettez vous au vélo rapidement si vous ne voulez pas vous sentir comme un exclu de la société ! On en trouve très facilement, de seconde main et pas cher, dans toutes les échoppes de la ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quant à l’université, il faut bien étudier un minimum au milieux de toute cette euphorie, j’en suis fan ! Le campus est absolument génial, moderne, avec ses espaces verts et ses canaux, le rêve ! La BU est immense et ouverte 7j/7, et oui même le dimanche. Il y a donc moyen de bosser facilement. Le niveau d’anglais exigé est assez élevé comparé à la note demandée à l’IELTS (6,5), néanmoins on progresse très, TRES, rapidement. Les cours sont tellement intéressants, pour qui aime lire et faire de nombreuses recherches. Ici on nous encourage grandement à travailler seul(e) : ne vous faites pas avoir par les 6 heures de cours de cours par semaine, car à côté on attend que vous en bossiez 40. Mais NO PANIC, on se fait très vite au rythme, en tous cas personnellement je m’y suis faite très rapidement. L’université dispose également d’un immense complexe sportif : aviron, boxe, équitation, natation, zumba … il y en a pour tous les goûts. Amateurs d’art ? CREA est là pour vous. Vous avez en effet la possibilité d’y suivre des cours, enseignés en anglais, de danse, dessin ou encore musique. Personnellement j’y ai suivi des cours de théâtre au premier semestre, et c’était une expérience vraiment extra !

Pour finir, cette année d’échange ne serait rien sans toutes les incroyables personnes que j’ai rencontrées : dutchies et internationals ! C’est pourquoi je recommande vivement de vous engager auprès des activités d’ISN (International Student Network). Ils s’occupent de vous dès l’instant où vous arrivez, viennent vous chercher à l’aéroport, organisent une semaine d’introduction que vous n’oublierez jamais, ainsi que des activités telles que les fameuses « Dutch Movie Nights », ou « Dutch Buddy Activities », mais aussi des voyages. J’ai notamment pu partir à Berlin, dont je garde un super souvenir. Enfin, la vie quotidienne ne serait pas non plus la même sans mes roomies, c’est pourquoi je conseille de choisir un logement par le biais de l’université (environ 550€/mois), d’abord parce que l’immobilier à Amsterdam est un enfer sur terre, puis parce qu’habiter avec des internationaux et des hollandais pendant son année d’échange aux Pays Bas me semble être ce qu’il y a de mieux pour être totalement immergé(e) !

A ce jour l’hiver est bien installé, mais ne vous en faites pas, la bière coule toujours à flots !

Je terminerai donc ainsi : Amsterdam, Ik hou van jou. »

Laura Braune

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s