Konichiwa Ashinaga !

Aujourd’hui, Melissa fait la rencontre d’Ashiniga, aka Ashley Naga, la dernière des associations humanitaires née à l’IEP. Originaire du Japon, Ashiniga cherche à se développer à l’international, notamment au sein de Grandes Ecoles et universités. Mais pourquoi au juste ? Melissa mène l’enquête auprès de Maëlle Jammes et Sarah Taravella, élèves de 2A partageant la vice-présidence d’Ashaniga dans notre Bonne Maison.

Saport’actu : Quelle est la genèse du projet « Ashinaga » ?

Sarah : A la base nous avons été inspirés par une grosse ONG japonaise. Notre présidente Pauline Nallès, étudiante en 5A, a découvert le projet au Japon et a décidé de le lancer à Aix. Cette association est centrée sur le soutien éducatif, émotionnel et financier apporté à des orphelins d’Afrique et d’Asie. Le programme s’appelle « One hundred year vision » pour faire venir les orphelins et leur permettre d’étudier. La maison mère japonaise possède des antennes dans plusieurs écoles et universités comme Durham ou encore Oxford. Pour nous, le but est de permettre à terme à un(e) étudiant(e) de faire son cursus à Sciences Po Aix tout frais payés. Comme l’association est nouvelle on cherche à sensibiliser les iepien(ne)s notamment avec des publicités.

Maëlle : On a déjà tenté de sensibiliser et bien s’implanter au sein de l’IEP, Monsieur Avier a été très enthousiaste, et, Pauline lui avait présenté le projet à long terme. Puisque l’on accueille de nombreux internationaux, pourquoi ne pas valoriser un tel projet ?

Saport’actu : Quels projets avez-vous prochainement pour l’antenne aixoise ?

S : On a commencé par diffuser un film à la salle vidéo, « Girl Rising », pour sensibiliser à notre cause le mois dernier. Prochainement, il s’agira de faire venir le 4 avril un jeune étudiant à Lyon originaire du Congo sélectionné dans le programme. On cherche également des gens pour l’année prochaine afin de pérenniser l’association. Pour cela le prochain président fera comme l’actuelle présidente : un stage au Japon. Il se déroulera en été pour se former au contact des engagés au Japon, le voyage est tous frais payés.

M : On élabore aussi un projet avec l’APNA et CASA qui reste encore flou. Celui-ci sera festif, par exemple avec la préparation de soupes et jus, avec pour objectif de sensibiliser à notre cause.

Dans l’association on avait pas mal de 5A désormais partis en stage, actuellement on est environ cinq personnes qui s’investissent régulièrement. Le budget assez serré est entièrement financé par la maison mère, car nous avons été crée trop tard pour bénéficier des aides de sciences po. Accueillir cet étudiant(e) à Sciences Po Aix sera la concrétisation de tout le travail fourni.

Saport’actu : Comment choisir l’étudiant(e) qui viendra étudier dans notre Bonne Maison ?

: Avec le programme « One hundred year vision », la maison mère propose une sélection des pays à explorer, par exemple le Bénin ou la République Démocratique du Congo. Après repérage, il faut envoyer des documents justifiant que l’enfant est bien orphelin et a des résultats scolaires suffisants. Enfin, c’est au Japon qu’est décidé l’endroit où ira étudier la personne sélectionnée, ça ne dépend pas de nous.

Saport’actu : N’y a t-il pas des risques/limites à ce projet ?

S : Quand l’étudiant(e) finit son cursus, l’objectif est qu’il revienne à terme dans son pays d’origine pour participer au développement de l’endroit où il vivait. Par exemple une étudiante est revenue pour monter une compagnie de théâtre s’engageant auprès des femmes dans son pays. Bien évidemment, le but est d’éviter la fuite des cerveaux.

M : Ashinaga s’organise aussi via des centres d’accueils créer sur place pour repérer les orphelins et aider au développement sur place. Ce n’est pas seulement gérer depuis le Japon sans pied-à-terre.

Saport’actu : A titre personnel, pourquoi avez-vous choisi de vous investir dans cette association ?

M : Cet été Pauline, notre présidente, nous avait attiré en postant des messages. Puis le fait de créer une nouvelle association était intéressant. C’est un projet original par rapport à ce qui est proposé dans d’autres associations de l’IEP.

S : On a tous déjà fait des dons par le passé, mais là c’est un investissement réel, en plus comme première expérience qui est une réussite, avec une équipe super agréable. En plus on a une hétérogénéité avec des 4A et 5A, toutes les promos s’investissent !

Saport’actu : Aimeriez vous aller prochainement au Japon ?

M : Ça nous intéresserait de rencontrer des membres de la maison mère, ou même en Afrique. Pourquoi ne pas demander un stage, même si cela coûte beaucoup d’argent. De toute façon nous ne pourrons pas toutes (les membres de l’association, ndlr) y aller.

Saport’actu : Comptez-vous faire un métier en lien avec une ONG ?

: Je suis très intéressée pour devenir membre d’une ONG.

M : Moi m’engager me tient à coeur, mais professionnellement j’ai d’autres projets actuellement.

PS : Mélissa vous informe qu’Ashinaga tiendra un stand pour la journée porte ouverte du 4 mars, et, est toujours à la recherche de nouveaux bénévoles prêts à s’investir. Pour recruter son futur président, la deadline est fixée au 7 mars. Si vous souhaitez candidater, préparez votre dossier. Il sera envoyé à la maison-mère au Japon, et sera rédigé en anglais. Pour intégrer l’association, contactez Ashley Naga ou les membres. Pour faciliter votre insertion, une bonne maîtrise de l’anglais est recommandée. Voilà un bon moyen de perfectionner votre pratique de la langue de Shakespeare !

Entretien réalisé par Thibaut Keutchayan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s