« Une 3A en Australie c’est partir à l’aventure »

En ce mercredi des Aixpats, on vous entraine dans une escapade en Australie grâce à Jade N’GUYEN ! Tenez vous prêt(e) à lire un beau témoignage sur Sydney. Comme le dit notre aixpat, « une 3A en Australie c’est surtout partir à l’aventure et découvrir constamment de nouvelles choses, toutes les unes plus belles que les autres« . Entre précisions administratives, et, rencontres, Sydney semble y devenir un lieu parfait pour réaliser sa 3A.

Jade IAFRATE

« Nous sommes le 20 juillet 2016, et, me voilà à l’aéroport de Nice, entourée de ma famille, pour le grand départ. Entre la joie de découvrir ce nouveau pays et la peine de quitter ceux que j’aime, l’excitation et la peur de l’inconnu, c’est bien aujourd’hui que je m’envole direction Sydney, à  l’autre bout du monde, 26h d’avion et 16 000 kilomètres plus loin.

Le 22 juillet 2016, j’arrive pour la première fois à l’aéroport de Sydney, par chance je suis accompagnée d’une de mes meilleures amies, elle aussi partie réaliser sa 3A en Australie. C’est ainsi que va débuter mon premier semestre à l’étranger. Le premier mois fut un peu difficile. En effet, même si on oublie rapidement ces premiers moments compliqués, chacun se retrouvera à un moment ou un autre face à quelques contrariétés, qu’il s’agisse du manque de la famille et des amis, du fait d’être loin, des recherches d’appartements, des premiers cours en anglais, des professeurs aux accents parfois incompréhensibles, ou encore du froid. Car oui, malgré ce que tout le monde dit, l’hiver existe bel et bien à Sydney et je l’ai ressenti, surtout quand tu viens de quitter le sud de la France avec 30 degrés. Mais je ne me plaindrai pas plus en pensant à mes deux amies parties dans le Michigan et dans le Wisconsin où les températures peuvent atteindre -20 degrés. A l’arrivée, il y a aussi quelques formalités, telles que l’ouverture d’un compte en banque ou d’une nouvelle ligne téléphonique. Mais tout cela a été très simple car à Sydney les personnes sont d’une gentillesse extrême, toujours prêtes à nous aider.

Concernant les cours à l’Université du New South Wales, le système est très différent de l’IEP. Il y a beaucoup de “reading”, de longs textes à lire avant chaque TD et les cours en amphithéâtre sont beaucoup plus interactifs entre le professeur et les élèves. Pour le campus en général, “énorme” est sans doute le mot le plus à même de le décrire tant les infrastructures y sont modernes et gigantesques. Le campus représente en réalité une petite ville à lui tout seul. On peut y trouver des bibliothèques, des supérettes, une pharmacie, une agence de voyages, des food court, ou encore un centre médical. Aussi, l’emploi du temps est plutôt pas mal, car quand tu as un week-end de 4 jours, tu ne peux pas te plaindre une seule seconde. Et oui, 12h de cours dans la semaine, ça laisse beaucoup de temps pour les reading tout d’abord car les lectures sont presque aussi longues que les 12h de cours mais également du temps pour soi. Effectivement, tu peux prendre part à toute sorte d’associations, mais aussi visiter la ville, faire un stage ou travailler. J’ai justement fait du baby-sitting deux jours par semaine car comme tout le monde le sait, la vie à Sydney n’est pas peu chère. Pour autant, tu peux trouver des appartements pour 200$ environ par semaine si tu partages ta chambre et que tu habites avec d’autres personnes. Personnellement, le fait d’avoir vécu avec plus de 10 personnes a été une très bonne expérience car j’ai rencontré continuellement des étudiants de nationalités diverses tout en gardant une certaine indépendance quand je le souhaitais. Globalement, Sydney est une ville coûteuse, mais trouver du travail est plutôt facile et les salaires sont élevés donc avec une bonne gestion de mon budget, j’ai pu faire énormément de choses et notamment voyager.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le calendrier scolaire étant différent, j’ai commencé les cours fin juillet et je suis donc en vacances pendant 4 mois de début novembre à fin février, de quoi pouvoir voyager à ma guise. Et comme l’Australie représente environ 14 fois la France, autant dire que des choses à voir, il y en des tonnes. Que ce soit l’opéra house, le Harbour bridge, la CBD, China Town, Bondi beach, Coogee beach à Sydney, les parcs nationaux, la chaleur et les parcs nationaux du Nord de l’Australie, la barrière de corail sur la East Coast, le surf, le snorkeling, le saut en parachute, les randonnées, les jardins botaniques, le désert, les millions de palmiers, les îles magnifiques, les croisières aux Whitsundays, les rencontres avec les koalas et les kangourous mais aussi les crocodiles, les nombreuses plages paradisiaques, les sublimes couchers de soleil, ou encore la bonne humeur des Australiens, les soirées et les rencontres quotidiennes toutes inoubliables, tout ceci m’a permis de vivre les quatre plus beaux mois de ma vie. Car oui, une 3A en Australie c’est surtout ça, partir à l’aventure et découvrir constamment de nouvelles choses, toutes les unes plus belles que les autres. Des plages aux montagnes, du froid à la chaleur, des grandes villes aux déserts, il y a presque tout en Australie. »

N’GUYEN Jade.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s