Qui finance les associations à l’IEP ?

Associations humanitaires, associations sportives, associations artistiques : autant d’associations qui rythment le quotidien des habitants de Sciences po Aix. Habitants et non élèves car nous avons la chance de pouvoir construire, façonner, et sans cesse remodeler les objectifs que se fixent notre école. Les associations sont fondées par et pour les étudiants, et constituent l’un des piliers de la vie étudiante à Sciences po. Peut-on considérer l’IEP d’Aix sans ses associations ? Surement pas. Et même si nous le pouvions, personne ne le souhaiterait.

Toutes ces associations disposent d’une multitude de projets, enrichissants et variés. Mais ces projets ont pour la plupart un coût. Se pose alors la question de leur financement. Pour résumer, les associations de l’IEP disposent de trois grands financeurs qui leurs permettent d’exister. Le premier financeur des associations ? Vous et moi. Nous finançons chaque jour les associations par l’intermédiaire d’événements payants (soirées, brunch, petit-déjeuner, etc…).
Les associations peuvent également faire appel à des sponsors, ce qui constitue leur deuxième grand financeur. Ces sponsors acceptent de financer certaines associations en échange d’une visibilité commerciale (un logo sur un maillot par exemple). Le Club Aviron profite ainsi de fonds importants grâce à ses nombreux sponsors que sont la caisse d’épargne, l’hôtel de Gallifet ou encore l’application Pumpkin.
Enfin, le dernier mode de financement, et certainement le moins connu, est nommé subvention FSDIE (fond de solidarité et de développement des initiatives étudiantes).

Comment obtenir la FSDIE ?

Après avoir interrogé plusieurs étudiants de notre IEP, dont la tutrice des associations Estelle Bompard, nous sommes en mesure de vous expliquer le fonctionnement de cette subvention. Nommée par l’administration sur proposition de l’ancien tuteur des associations, puis approuvée par les membres des bureaux des associations, elle se charge de la coordination des associations sur un plan logistique. En ce qui concerne la subvention FSDIE, elle ne s’en charge pas, mais elle sait comment celle-ci fonctionne. Chaque année, toute association de l’IEP a la possibilité de demander le fond FSDIE. Pour cela, il faut qu’elle s’engage à respecter la Charte des associations, puis qu’elle remplisse un dossier. Après ces quelques formalités, les associations doivent présenter un budget prévisionnel comprenant la description et la tarification de tous les événements prévus dans l’année. Le statut d’association ne suffit pas du tout pour recevoir des fonds : il faut motiver un projet annuel concret. C’est ensuite la direction qui vote et décide pour chaque association le montant de la subvention au regard des projets de chacun.

Comment le montant est-il déterminé ?

Venons-en au montant de ce financement. Certains se plaignent de recevoir moins de fonds que d’autres associations. Si l’on en croit la direction, ces différences de montant s’expliquent non seulement par le budget que se fixe chaque association mais surtout par la taille de l’association. Mais quel est le critère qui permet de dire que telle ou telle association est plus grande qu’une autre ? Difficile à dire. Enfin, n’oublions pas que cette subvention FSDIE est elle-même partiellement alimentée par une partie des droits d’inscriptions que nous payons chaque année. Autrement dit, les associations sont, tout à la fois, créées pour et par nous mais sont aussi majoritairement financées par et pour nous.

Emilien Debaere 

jeudi 1er décembre 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s