Club d’aviron : du lac de Peyrolles à la ligne d’arrivée sous la Tour Eiffel

Cette semaine, Saport’Actu propose à ses lecteurs de découvrir la nouvelle association de Sciences Po Aix : le club aviron. Tu pensais que c’était un sport réservé aux élites anglaises, un milieu fermé où l’on se doit d’avoir une particule dans son nom pour participer ? Détrompe-toi Iepien ! Le journal a pu interviewer son président, Eliott Mogenet. Ce dernier a porté ce projet l’an passé, et l’a concrétisé  cette année. Il est le seul qui te donne des bonnes raisons pour venir ramer (autre que dans tes cours)!

 

Saport’actu:    Présente-nous un peu ton sport et l’association. 

Elliott Mogenet: L’aviron est un sport nautique très ancien, né en Angleterre dans le courant du 19ème siècle sous l’impulsion des universités d’Oxford et de Cambridge. Dès le début, l’aviron est donc un sport universitaire par excellence, même s’il est devenu par la suite une discipline olympique, ou de club. L’intérêt de l’association était donc de renouer avec ce sport qui porte si haut l’esprit d’Ecole. J’ai fondé l’association en 2015, mais cette année, nous avons pu réunir la première génération de rameurs et de rameuses qui disputeront des compétitions universitaires dans la France entière.

Saport’actu:  Comment est venue cette idée de former cette nouvelle association ?

Elliott Mogenet: Il faut remonter à la naissance du club. Quand je suis arrivé à Sciences Po Aix l’année dernière, en 1ere année, il n’y avait rien. L’idée même de créer un club d’aviron n’avait jamais été évoquée dans aucun des 10 IEP. Pourtant, les plus grandes Ecoles de commerces et d’ingénieur, HEC, l’ESSEC, Polytechnique se réunissent, elles, dans des tournois prestigieux (sur la Seine en plein cœur de Paris, dans le Grand Canal du Châteaux de Versailles…). Je me suis alors mis en tête de faire rentrer Sciences Po Aix dans ce tournoi très fermé. C’était un défi de taille et presque irréaliste : il fallait conclure des partenariats, lever plusieurs milliers d’euros de fonds, trouver une dizaine de rameurs motivés pour s’entrainer plusieurs fois par semaine alors que le plan d’eau était à plus de 20 minutes en voiture. Ça a pris 1 an. Au fil du temps, le projet s’est étoffé, des banques comme la Caisse d’Epargne, des chefs d’entreprises, les salles de sport Keep Cool, ou la Ligue Provence Alpes d’aviron… y ont cru. En Septembre 2016, le club était enfin lancé, à l’occasion d’une Garden Party à l’Hotel de Gallifet, qui est devenu un de nos partenaires. L’équipe est en place et nous sommes désormais en lice contre HEC, l’ESSEC…

Saport’actu:  Combien êtes-vous dans l’équipe ? Certains sont-ils débutants ?

Elliott Mogenet: L’équipage homme est composé de 9 personnes. 8 rameurs et un barreur (qui est là pour maintenir la direction et dicter le rythme). En Septembre, 7 d’entre eux étaient débutants mais depuis nous avons effectué un gros travail pour que chacun puissent progresser le plus vite possible (entrainement filmés, stages, séances dans un « tank à ramer » ou bassin intérieur d’aviron).

IMG_4184.jpg

Saport’actu:  Selon toi, quelles sont les qualités majeures que demande l’aviron ?

Elliott Mogenet: Il faut savoir être polyvalent ! Tout est fondamental, l’adresse, la souplesse, la force, l’endurance, le sens du rythme… L’aviron est un sport très complet, mais le plus important pour moi est certainement l’esprit d’équipe et la coordination, qui créent une véritable symbiose sur le bateau. Peu importe la force de chacun, si nous ramons ensemble, nous ramons plus vite, et parvenir à cet équilibre requiert une volonté et une discipline commune.

Saport’actu:   Comment se déroule une journée type d’entraînement ? 

Elliott Mogenet: Disons qu’en aviron, tout se mesure sur une « semaine type », car la régularité des entrainements est un facteur déterminant. Les rameurs ont accès aux salles de notre partenaire Keep Cool et réalisent 3 ou 4 entrainements en salle (cardio sur ergomètre, renforcement musculaire et muscu lourde) par semaine en plus du gros entrainement sur l’eau de 3h le vendredi après-midi. C’est un travail de long terme !

 

Saport’actu:    Comment avez-vous réussi à vous procurer tout l’équipement nécessaire à la pratique de ce sport ?

Elliott Mogenet: La première difficulté était bien sûr de trouver un plan d’eau accessible, pas trop loin, et un club partenaire, qui veuille bien nous accueillir à des tarifs raisonnables (une licence peut couter jusqu’à 250 euros si vous vous présenter en individuel) et en plus, nous entrainer. Le tout jeune club d’aviron de Peyrolles en Provence, créé il y a moins de 5 ans a réuni toutes ces conditions. Je souhaite d’ailleurs remercier au passage, Jean Marc Mendez qui nous coach chaque semaine. Même si à l’origine, le club de Peyrolles ne disposait pas d’un huit barré de compétition, nous avons fait en sorte de nous le faire prêter par la Ligue Provence Alpes d’aviron.

 

Saport’actu:    Participez-vous à des évènements sportifs dans l’année ? 

Elliott Mogenet: Oui et des évènements à dimension nationale ! Nous nous sommes déjà déplacés début Octobre pour le triathlon de l’ESSEC (running, aviron et run and bike) qui avait lieu sur les étangs de Cergy Pontoise. Dès le 12 Mars, nous repartons en compétition à Toulouse pour le traditionnel « Supaerowing » qui rassemble de nombreuses grandes Ecoles (HEC, l’ESSEC…). Enfin de nombreux évènements prestigieux nous attendent en toute fin d’année (quand tout le monde aura fini les cours d’ailleurs) avec les Championnats de France universitaire et les Regates en Seine (sous la Tour Eiffel) fin Mai, et notre grand objectif « Le Trophée des Rois » dans le grand Canal du Château de Versailles !

 

Saport’actu:  Y aura-t-il une équipe féminine à l’avenir ?

Elliott Mogenet: Il y en a déjà une ! Cette année, nous avons fait le pari de créer une section féminine et d’envoyer un bateau 100% féminin  (souvent, les universités présentent des bateaux mixtes, justement par manque de filles). Elles ont leur propre créneau d’entrainement. Nous allons voir comment ce projet évolue au fil de l’année.

IMG_1369.jpg

Saport’actu:   Quels sont vos projets pour l’année à venir ? 

Elliott Mogenet: Il y en a deux principaux. D’abord, aller jusqu’au bout de ce qui a été engagé cette année. Pour la première fois, nous allons découvrir les compétitions et l’ambiance particulière, entre grandes Ecoles qui nous attendent. C’est inédit pour notre Ecole, un peu comme une intronisation dans le monde de l’aviron universitaire français, déjà entamée depuis Octobre. Ensuite, il va falloir former le bureau de l’année prochaine pour que l’association se pérennise. La gestion du club est une grosse responsabilité : par exemple, nous sommes propriétaire d’un véhicule, un minibus, qu’il faut entretenir régulièrement, assuré… De même dans la recherche et le maintien de la relation nouée avec nos sponsors, il faut du sérieux. L’important est d’aboutir vers une structure durable.

 

Saport’actu:    Pourquoi devrait-on rejoindre cette association ? 

Elliott Mogenet: Nous sommes les seuls à proposer des défis sportifs aussi prestigieux à Sciences Po Aix, et même dans tout le réseau des IEP. Il y a un côté vraiment grisant à faire le tour de France pour se mesurer à HEC, l’ESSEC, Polytechnique…C’est une parfaite image de la compétition dans l’aspect le plus noble du terme, nous seulement pour soi-même, mais aussi pour son Ecole et pour le moment historique qui est vécu. Dans mon cas, je sais déjà que cet instant précis, de la ligne d’arrivée sous la Tour Eiffel, en plein cœur de Paris, restera graver dans ma mémoire toute ma vie. C’est un instant qui n’est pas donné à tout le monde.

 

Loane Watrelot

29/11/2016

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s